var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Toyota Prius Prime 2020 : le parfait entre-deux

Toyota Prius Prime 2020 : le parfait entre-deux


  • La Toyota Prius Prime 2020 profite de rabais provinciaux et fédéral pour véhicules verts
  • Autonomie évaluée à 40 kilomètres sur une pleine charge
  • Consommation équivalente de 1,8 Le/100 km

D’ici à ce que les voitures électriques puissent offrir une plus grande autonomie à un prix plus abordable, ceux désirant profiter des avantages d’une motorisation électrique, sans changer leurs habitudes de déplacement, peuvent opter pour les hybrides rechargeables comme la Toyota Prius Prime 2020.

Si les voitures électriques représentent encore une très faible proportion des ventes de véhicules neufs en Amérique, elles gagneront en popularité autant par obligation que par préférence. L’automobile étant pointée du doigt comme l’ennemi numéro un des environnementalistes, le passage à l’électrification n’est qu’une question de temps pour la plupart des constructeurs – et des consommateurs.

Heureusement, la Prius Prime, qui concurrence la Hyundai Ioniq électrique plus et le Kia Niro rechargeable, permet de démontrer notre souci écologique tout en étant capable de nous transporter de Montréal à Québec confortablement et sans devoir s’arrêter en chemin pour une recharge. Et avec un tantinet de bonne volonté, on peut rouler en ne dépensant que quelques sous pour de l’essence.

Puissance modeste… et puis?

Sous le capot, on retrouve un quatre cylindres de 1,8 litre à cycle Atkinson et un moteur électrique, produisant un total de 121 chevaux. Rien pour écrire à sa mère, mais le couple instantané de l’apport électrique permet des décollages tout à fait adéquats.

À plein régime, le moteur à combustion n’est pas des plus silencieux, mais sa mission n’est pas d’abattre des records d’accélération. Grâce à la batterie au lithium-ion de 8,8 kWh, l’autonomie en mode 100 % électrique est estimée à 40 kilomètres sur une pleine charge.

Notre lieu de travail se situe à quelle distance de notre maison? À moins de prendre l’autoroute ou rouler à des vitesses élevées, il est fort probable qu’une trentaine de kilomètres soient suffisants pour se rendre au travail et recharger la voiture une fois rentré chez nous. Sinon, le moteur à essence s’active et complète le trajet.

Rouler sans consommer de l’essence, c’est possible

La beauté de la Toyota Prius Prime 2020, c’est que sa consommation équivalente est évaluée à 1,8 Le/100 km. Autrement dit, en incluant une portion de notre trajet en mode électrique, on ne brûlera pas beaucoup d’essence au fil du temps. Sur de plus longues distances sans possibilité d’arrêter pour une recharge, on consommera aux alentours de 4,4 L/100 km. Ou, environ la même chose qu’à bord d’une Toyota Prius hybride non rechargeable. De plus, la Prime est légèrement moins énergivore que les Ioniq et Niro.

Lors de notre essai d’une semaine, on a consommé à peine 2,7 L/100 km. Ça, c’est excellent.

Pas de borne de 240 volts à la maison? Pas de possibilité d’en installer une? Avec la Toyota Prius Prime 2020, ce n’est pas grave, car en la branchant dans une prise domestique de 120 volts, elle se rechargera à bloc en moins de cinq heures et demie. Pendant la nuit. Ou entre deux trajets. Avec une borne de 240 volts, le temps de charge chute à deux heures avec une batterie à plat.

De la place pour cinq maintenant

Et en 2020, le constructeur a ajouté une banquette arrière à trois places, alors qu’auparavant, cette hybride rechargeable ne pouvait asseoir que deux passagers à l’arrière.

La déclinaison Groupe amélioré, à laquelle on peut ajouter le Groupe technologie, arbore des sièges en similicuir avec surpiqûres blanches et un design moderne. Un design cohérent, surtout, qui contraste avec les habitacles Toyota d’un passé pas si lointain, avec leur méli-mélo de textures et de tons de gris. De plus, on a changé les plastiques blanches du tableau de bord pour du noir, plus élégant.

La version Groupe amélioré troque l’écran tactile de sept pouces de série pour un grand affichage à la verticale, d’une taille de 11,6 pouces. Il est surtout pratique pour la carte de navigation, mais les commandes de climatisation au bas de l’écran ne sont pas des plus faciles à utiliser en conduisant.

Apple CarPlay fonctionne sur ce système, bien que son affichage ne tire pas avantage de l’écran en format portrait. Quant à l’intégration Android Auto, elle n’est pas disponible du tout. De plus, on aimerait bien avoir un bouton rotatif pour régler le volume au lieu de ces satanées surfaces tactiles. Bref, l’écran est impressionnant, mais n’apporte rien au chapitre de l’ergonomie, et quand le soleil reflète dessus, on ne voit plus rien.

Si la Toyota Prius Prime 2020 nous enchante pour son efficacité énergétique irrésistible, on doit toutefois composer avec quelques défauts. Son coffre est peu profond, et le volume de 561 litres annoncé par Toyota semble optimiste. D’autre part, la voiture n’est pas ennuyante à conduire, mais ne soulève aucune passion non plus, outre le défi de consommer le moins possible.

Faites le calcul

Le prix de base de la Toyota Prius Prime 2020 est de 32 990 $ avant les frais de transport et de préparation de 1 745 $. Pour cette somme, on obtient des sièges avant et un volant chauffants, une clé intelligente, un régulateur de vitesse adaptatif, un système précollision avec freinage autonome d’urgence avec détection de piétons, une prévention de sortie de voie ainsi que des feux de route automatiques.

Outre les caractéristiques mentionnées plus tôt, la version Groupe amélioré à 34 990 $ ajoute un siège du conducteur à réglage électrique et une zone de recharge par induction, alors que le Groupe technologie propose l’affichage tête haute, les essuie-glaces à capteur de pluie, la chaîne JBL à 10 haut-parleurs, une surveillance des angles morts et plus, pour 3 000 $ supplémentaires.

La Prius Prime est plus chère qu’une voiture compacte conventionnelle, mais il ne faut pas oublier les rabais accordés par les gouvernements provinciaux et fédéraux. À l’échelle nationale, les acheteurs profitent d’un crédit de 2 500 $ avant taxes, alors qu’au Québec, on a aussi droit à un rabais de 4 000 $. Avec ces incitatifs, on peut se procurer la version Prime rechargeable pour environ la même mensualité qu’une Prius « ordinaire ». On n’a même pas besoin d’y réfléchir.

On aime beaucoup la Toyota Prius Prime 2020, puisqu’elle est écolo, moderne et – comme la plupart des Toyota – conserve une bonne valeur de revente. Sans être un plaisir à conduire, on apprécie plutôt son côté rationnel, nous permettant de rouler à peu de frais.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';