var make ='';var sponsor ='';

La Toyota Mirai surpasse la Tesla S

Le constructeur japonais Toyota a dévoilé, il y a plusieurs mois déjà, la version de production de sa voiture à hydrogène, la Toyota Mirai. Alors que les premiers tests prévoyaient une autonomie de quelque 380 kilomètres, voilà que les plus récents essais effectués par des spécialistes américains ont permis de constater que l’autonomie moyenne état plus de 502 kilomètres, ce qui en fait la voiture électrique avec la plus longue autonomie produite de série.

Toyota MiraiLa Toyota Mirai, qui doit se retrouver sur les routes américaines et japonaises au cours des prochains mois (la commercialisation en Californie est prévue pour le début de l’automne 2015) a aussi l’avantage de coûter moins cher que sa concurrente toute électrique, la Tesla S. Le prix de départ est en effet fixé à 58 324$ avant les incitatifs consentis par les divers paliers de gouvernement.

Tout n’est pas si rose pour la Mirai cependant, puisque le réseau de station-service à hydrogène est encore fortement embryonnaire, malgré un investissement de 7,3 millions de dollars US consentis par le biais de FirstElement Fuel Inc par Toyota pour le développement de 19 nouvelles stations, en Californie et dans le nord-est américain. Pour le moment, seules une douzaine de stations sont en fonction.

Le débat fait toujours rage quant à l’aspect écologique de la voiture à hydrogène cependant, puisque plusieurs chercheurs affirment qu’elle est écologiquement plus dommageable à produire que les voitures électriques. Une position que défend David Reichmuth, porte-parole de Union of concerned scientists, un regroupement de scientifiques spécialisés en environnement.

« L’empreinte écologique de la Toyota Mirai sera équivalente et peut-être moindre que celle de la Tesla S. Les émissions de CO2 produites par les voitures sont de 86 mpg pour la Mirai, comparé à 82 mpg for the Model S 85D et 94 mpg pour la Tesla Model S 70D dont la batterie est cependant moins performante », a-t-il expliqué à Automotive News.

Le scientifique explique cette différence par l’obligation en Californie de produire un tiers de la production d’hydrogène avec des énergies renouvelables.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';