var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Toyota et Uber unissent leurs efforts

Toyota et Uber unissent leurs efforts

Le constructeur Toyota et la société Uber Technologies Inc. Viennent d’annoncer la signature d’une entente qui va permettre aux deux partenaires de partager des technologies dans le but d’offrir un service de covoiturage entièrement autonome.

Autrement dit, Toyota va fournir à Uber une flotte de Toyota Sienna qui, par la suite, sera équipée des technologies de conduite autonome développées par Uber. Toyota investit 500 millions de dollars américains dans Uber.

Avec cet accord, Toyota s’assure d’avoir un allier dans le domaine de la conduite autonome, Uber étant également reconnu pour son service de covoiturage payant.

« En combinant nos efforts avec ceux d’Uber, l’une des principales sociétés axées sur la recherche et le développement en matière de covoiturage et de conduite automatisée, nous pouvons faire progresser la mobilité du futur », a affirmé Shigeki Tomoyama, vice-président directeur de TMC et président de Toyota Connected Company. « Cet accord et cet investissement marquent une étape importante dans notre transformation en une société de mobilité. Nous cherchons à étendre en toute sécurité les services de mobilité comme le covoiturage en mettant en œuvre des véhicules et des technologies de Toyota. »

« Cette entente est la première du genre pour Uber. Elle signale notre engagement à offrir des technologies de classe mondiale au réseau d’Uber », s’est félicité Dara Khosrowshahi, président-directeur général d’Uber. « Notre but est de déployer les voitures autonomes les plus sûres au monde au sein du réseau d’Uber, et cette entente constitue une nouvelle étape importante pour le concrétiser. La technologie de pointe d’Uber et l’engagement de Toyota envers la sécurité ainsi que son expertise reconnue en matière de fabrication font de ce partenariat un mariage tout naturel. Je suis impatient de découvrir ce que nos équipes vont accomplir ensemble. »

La première initiative de ce partenariat va s’appeler Autono-MaaS (pour service de mobilité autonome) et va se limiter aux minifourgonnettes Sienna. En plus du système automatisé de soutien à la sécurité Guardian de Toyota, Uber va également implanter son système de conduite autonome à bord de ces fourgonnettes. Les premiers essais pilotes vont débuter en 2021 sur le réseau de covoiturage d’Uber, là où ce genre de véhicule « autonome » sera admis bien entendu.

Le but ultime est évidemment d’accélérer le développement de la technologie de conduite autonome.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut