var make ='';var sponsor ='';

Tesla veut son usine chinoise

Elon Musk, fondateur de la marque Tesla, et le gouvernement chinois ont annoncé hier la construction d’une deuxième usine pour la marque californienne. Pour l’instant, il s’agit seulement d’une entente de principe puisque l’usine doit tout d’abord être approuvée en plus de recevoir les permis nécessaires à sa construction dans le plus grand marché automobile de la planète.

Si tout va bien, la construction de cette deuxième usine de production Tesla débuterait peu de temps après la période d’approbations. L’annonce a également indiqué que la production des premiers véhicules commencerait environ deux ans après le début de la construction de l’usine.

Et le constructeur vise des objectifs de production pas mal plus imposants que ceux de son usine de Fremont, en Californie. Rappelons que Tesla éprouve des difficultés à atteindre ses objectifs de production, ce qui se répercute aussi sur la livraison en retard de milliers de véhicules. Tesla voudrait produire plus de 500 000 véhicules par année à cette usine chinoise, une statistique visée deux à trois ans après l’ouverture de l’établissement, selon ce qu’a appris Bloomberg dans un entretien avec un relationniste du constructeur.

Il sera intéressant de voir comment Tesla trouvera les capitaux pour construire cette deuxième usine de production, le constructeur ayant essuyé des pertes financières monumentales depuis quelques années. Toutefois, le fait que le constructeur ne soit pas obligé de se trouver un partenaire d’affaire comme pour les autres constructeurs qui s’établissent en territoire chinois pourrait tourner à l’avantage de la marque entièrement électrique. Et l’engouement pour les véhicules électriques en Chine ne cesse de croître, un autre élément qui pourrait aider Tesla, dont la notoriété dépasse la capacité de production de la marque.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut