var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Subaru Legacy 2020 : remarquablement anonyme

Subaru Legacy 2020 : remarquablement anonyme


  • La Subaru Legacy 2020 propose le meilleur rouage intégral de sa catégorie
  • Peu énergivore et belle réputation de fiabilité
  • Offerte à partir de 26 395 $ avant les frais de transport et de préparation

Pour les gens pressés qui tiennent à tout prix à rouler au-dessus de la limite de vitesse permise, on serait portés à croire qu’une voiture sport serait le meilleur choix. Toutefois, ce n’est pas nécessairement vrai. Voyez-vous, pour rouler vite sans se faire remarquer, que ce soit par les autres usagers sur la route ou la force constabulaire, ça prend une voiture qui passe inaperçue, et la Subaru Legacy 2020 en est un excellent exemple.

Fraîchement redessinée, plus technologiquement poussée que jamais, et ô combien sécuritaire, la Legacy est parfaite pour rouler incognito. Vous réalisez bien que derrière cette grande qualité se cache un défaut, du moins pour certains.

En effet, la Subaru Legacy ne provoquera pas d’attroupements de voisins lorsque l’on se pointe chez nous pour la première fois à son volant. Son design extérieur est loin de déplaire, mais on aimerait un peu moins de sobriété et un peu plus d’élégance et d’émotion. Cela dit, la seule berline intermédiaire de sa catégorie se démarquant des autres pour sa silhouette élancée, c’est la Mazda6 et ses ventes sont en chute libre depuis des années.

La sobriété se poursuit sous le capot, alors que la majorité des déclinaisons de la Subaru Legacy 2020 est équipée d’un quatre cylindres à plat de 2,5 litres, jumelé à une boîte automatique à variation continue. Produisant 182 chevaux, ce moteur est doux et raffiné, et sa consommation d’essence est plus qu’appréciable. Nous avons conclu notre essai avec une moyenne de 8,5 L/100 km.

Par contre, le système d’arrêt et de redémarrage automatique de la Legacy – le même que l’on retrouve dans le Subaru Outback en fait – est drôlement désagréable. Lorsque le moteur se réanime, des secousses se font ressentir d’un bout à l’autre de la voiture.

Si la conduite de la Legacy ne coupera le souffle de personne, elle répond aux besoins et aux préférences des acheteurs de cette catégorie. Les variantes haut de gamme de la berline misent désormais sur un quatre cylindres turbocompressé de 2,4 litres, produisant 260 chevaux et un couple de 277 livres-pied. Ce moteur remplace l’ancien six cylindres atmosphérique des générations précédentes, offrant plus de puissance, de couple et d’économie d’essence. Dans ce segment, très peu d’acheteurs choisissent la motorisation plus puissante, mais bon… avis aux intéressés.

Par rapport à ses rivales, la Subaru Legacy s’est toujours démarquée par son rouage intégral à prise constante, qui apporte une confiance inouïe durant les mois d’hiver. Depuis l’an dernier, la Nissan Altima propose un rouage intégral, et la Toyota Camry ajoutera cette caractéristique en option cette année, ce qui pourrait nuire aux ventes de la Legacy. En même temps, le système à prise constante de Subaru est supérieur dans les conditions difficiles que les rouages réactifs de la concurrence.

On apprécie également le confort des sièges dans la Legacy, à l’avant comme à l’arrière, même si la bosse dans le plancher gâche quelque peu l’espace pour les jambes et les pieds de l’occupant arrière central. Le design intérieur est élégant alors que l’on a peu de reproches à faire au chapitre de la qualité d’assemblage et de la finition.

La grande nouveauté à bord de la Subaru Legacy 2020 redessinée, c’est le grand écran tactile de 11,6 pouces du système multimédia, installé à la verticale sur la planche de bord. La carte de navigation est grande et les commandes de climatisation, bien que les zones de boutons soient un peu petites, sont toutes disponibles au bas de l’écran, à l’exception de la température et des dégivreurs profitant de boutons physiques. Bref, l’ergonomie règne à bord.

En fait, le seul désagrément concerne les utilisateurs d’Apple CarPlay ou d’Android Auto, dont l’interface ne couvrira qu’une partie de l’écran tactile. Ironiquement, la déclinaison de base obtient deux écrans tactiles superposés de sept pouces, qui font un peu moins techno, mais qui sont tout aussi conviviaux.

Côté équipement, on en obtient beaucoup pour le prix de départ de 26 395 $, frais de transport et de préparation en sus. Chaque Legacy comprend la suite de sécurité EyeSight, comprenant le régulateur de vitesse adaptatif, la prévention de sortie de voie, le freinage automatique d’urgence et les feux de route automatiques.

Malgré qu’elle soit redessinée et qu’elle ait été bonifiée de quelques caractéristiques supplémentaires, la voiture ne donne pas l’impression d’avoir évolué outre mesure. C’est moins intéressant pour les consommateurs qui adorent la nouveauté et l’innovation, mais en même temps, le constructeur s’assure que les générations précédentes ne soient pas sévèrement démodées, ce qui aide à préserver une bonne valeur de revente.

La Subaru Legacy 2020 est une excellente berline, comme en fait foi son titre de Grande voiture de l’année de l’AJAC. Elle est confortable, peu gourmande, sûre d’elle en hiver et profite d’une bonne réputation de fiabilité. Si vous n’en apercevez que peu sur les routes, il y a deux explications. D’abord, les ventes de la berline sont timides au Canada, au point où si l’Outback n’existait pas, la Legacy non plus, puisqu’elles partagent plateforme, mécaniques et habitacles. Mais aussi parce qu’elle est remarquablement anonyme. Peut-être qu’une Legacy ou deux vous a rapidement dépassés sur l’autoroute hier, et vous n’en êtes pas rendus compte.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';