var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Subaru Forester 2019 : plus grand et moins énergivore

Subaru Forester 2019 : plus grand et moins énergivore

Le Toyota RAV4 n’est pas le seul à recevoir de l’attention à ce salon new-yorkais. Le Subaru Forester obtient lui aussi une refonte bien méritée, un mal nécessaire dans une catégorie aussi importante que celle des VUS compacts.

2019 Subaru Forester

À l’instar de plusieurs constructeurs, Subaru simplifie sa formule en basant son nouveau Forester 2019 sur la plateforme globale introduite en premier avec l’Impreza et le Crosstrek. Ce changement d’architecture est non seulement bénéfique pour la rigidité de la caisse, mais elle s’avère aussi avantageuse pour le confort des occupants, l’empattement plus long et l’ouverture élargie du hayon étant deux indices de cet agrandissement. Subaru confirme donc que son nouveau Forester est le plus imposant de l’histoire, mais qu’il conserve sa maniabilité légendaire.

Le design est également de nouvelle facture pour 2019, Subaru adoptant une signature plus « robuste » que le modèle sortant. D’ailleurs, cette approche plus « macho » semble être à la mode depuis quelques mois au sein de l‘industrie. Les habitués du modèle ne seront pas trop dépaysés toutefois, Subaru étant reconnu pour l’évolution tranquille de ses modèles. Toutes les versions du Forester 2019 viendront avec des phares aux diodes électroluminescentes. Ajoutons à cela l’ouverture électrique du hayon révisée – disponible en option –, celle-ci permettant de fermer ce dernier, en plus de verrouiller les portières à distance.

À l’intérieur, l’espace est accru pour les passagers, tandis que les sièges de la première rangée ont été remodelés pour plus de confort lors des longues balades. En plus des millimètres supplémentaires à la deuxième rangée, l’ouverture de la portière est élargie pour un accès plus facile à bord, mais aussi pour faciliter le chargement d’objets sur le toit.

Sous le capot, le Subaru Forester 2019 ne change pas de manière drastique. Le 4-cylindres à plat de 2,5-litres est toujours en poste, mais ce dernier se voit confier l’injection directe, ce qui fait grimper la puissance à 182 chevaux-vapeur (un gain de 12 ch), tandis que le couple optimal passe à 176 lb-pi, en hausse de 2 seulement. La boîte de vitesses manuelle est reléguée aux oubliettes, la seule option disponible à partir de maintenant étant l’unité CVT Lineartronic qui vient d’office avec 7 « rapports programmés », ceux-ci pouvant être changés via les palettes logées derrière le volant.

Subaru abandonne la boîte manuelle pour une raison fort simple : l’efficacité énergétique. Non seulement le Forester est plus performant avec la boîte CVT, mais sa consommation de carburant est également moins importante. Les ingénieurs ont aussi travaillé à rendre le VUS plus sportif, la présence du système SI-DRIVE étant un bon indice de fait d’armes. En effet, la molette qui a débuté à bord des berlines WRX et WRX STi fait son entrée à bord du Forester afin d’aiguiser ou non le comportement du véhicule. Le système X-Mode est de retour, mais Subaru ajoute une option X-Mode à deux niveaux, permettant de choisir entre une surface composée de boue et de gravier ou dans des conditions extrêmes de neige ou de boue profonde.

2019 Subaru Forester

Subaru poursuit également sa stratégie de sécurité, le système EyeSight étant de retour, mais ce dernier reçoit de l’aide pour 2019, le système DriverFocus gardant un œil sur l’attention du conducteur et l’averti s’il détecte des signes de fatigue.

Au moment d’écrire ces lignes, les prix du modèle canadien n’avaient pas été divulgués, mais on peut au moins vous dire que le nouveau Forester 2019 est attendu un peu plus tard cette année.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut