var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Scandale du diesel VW: pas de programme d’échange

Scandale du diesel VW: pas de programme d’échange

Une rumeur circulant dans les médias montréalais affirmant que Volkswagen avait établi un plan d’échange pour ses véhicules touchés par le scandale du diesel a été démentie par le porte-parole de Volkswagen, Thomas Tetzlaff, tôt vendredi matin.

tdi_motorSelon la rumeur, les propriétaires de véhicules TDI pouvaient profiter d’un échange de 2000$ sur leur véhicule s’ils se présentaient rapidement en concession. VW Canada a pourtant tenu à apporter une nuance : « Il ne s’agit pas du tout d’un programme d’échange, mais plutôt d’un incitatif financier réservé aux propriétaires de véhicules TDI. Ils n’ont même pas besoin de ramener leur véhicule », a précisé monsieur Tetzlaff.

Dans les faits, il s’agit d’un simple élément de marketing destiné à rassurer les propriétaires de véhicules TDI qui se sentent affectés par la situation. Si ils désirent se procurer un véhicule neuf, la compagnie retranchera sur le champ quelque 2000$ de la facture. « Nous sommes conscients de l’insécurité dans laquelle sont plongés les propriétaires de véhicules affectés par l’opération, et c’est un simple moyen de leur offrir une alternative, si ils ne veulent pas attendre qu’une solution plus importante soit trouvée », poursuit le porte-parole.

Un programme de rabais agressif sera aussi offert à tous les clients de voitures neuves Volkswagen afin de maintenir l’achalandage en concession.

Toujours pas de solution

Cette opération marketing n’est que temporaire puisque la compagnie n’a pas encore trouvé la solution pour régler le problème de façon plus définitive. « Les ingénieurs travaillent actuellement en Allemagne pour régler le tout, mais rien n’est encore formellement arrêté. Dès que la solution sera trouvée, nous pourrons mieux en mesurer les impacts pour les consommateurs et ainsi évaluer les mesures réelles à prendre pour corriger la situation auprès des acheteurs », a conclu le porte-parole de Volkswagen Canada, tout en refusant de confirmer quelle voie pourrait prendre la solution.

Plusieurs options de correction s’offrent en effet aux ingénieurs de Volkswagen, mais les spécialistes sont d’avis que peu importe la solution retenue, les voitures touchées verraient leur puissance diminuer, et leur consommation de carburant augmenter.

C’est donc la proportion réelle de modification, ainsi que la possible dévaluation de la valeur de revente des véhicules, qui dictera une éventuelle compensation, si compensation il y a.

Le gouvernement allemand a fixé la fin du mois d’octobre comme date maximale pour que la compagnie trouve une solution. Ce même gouvernement a aussi confirmé plus tôt cette semaine que tous les autres constructeurs allemands avaient été blanchis d’avoir utilisé la même tricherie que Volkswagen.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';