var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / PREMIER ESSAI: Volkswagen Tiguan 2018

PREMIER ESSAI: Volkswagen Tiguan 2018

Le Volkswagen Tiguan n’est pas nouveau. Pas assez nouveau en fait puisqu’il date de 9 ans, 9 longues années en langage automobile, et qu’il n’a jamais été retouché. Au moment où le segment des utilitaires sports de tout acabit connaît une véritable explosion, Volkswagen n’avait donc pas le choix de revoir son petit utilitaire, petit étant ici utilisé à des fins explicatives puisqu’il a considérablement grossi.

En fait, le monde des camions légers constitue 68% des ventes de véhicules neufs au Canada. Volkswagen, après les déboires récents enregistrés à cause du dieselgate, se doit de faire flèche de tout bois, et de se lancer à l’assaut de tous les segments.

On a donc créé le grand VUS Atlas qui arrive tout juste chez les concessionnaires; on promet une nouvelle présence dans le monde des VUS d’ici quelques mois, sans vouloir rien révéler de plus cependant (sauf que l’idée d’une camionnette pick-up n’est pas au menu) Il ne restait plus qu’à revisiter le VW Tiguan, ce que l’on a fait, en entier, pour 2018.

Modèles concurrents

Mitsubishi Outlander, Chevrolet Equinox, Nissan Rogue, Mazda CX-5, Toyota RAV-4, Kia Sportage, Hyundai Tucson

 

Premières impressions sur la route : Volkswagen Tiguan 2018

Physiquement, le nouveau VW Tiguan n’a plus rien de commun avec son précédesseur. Il se rapproche davantage du Atlas, dont il partage la plate-forme. Et aussi celle de la VW Golf, de la VW Polo.. et de l’ensemble des nouveaux véhicules Volkswagen. En d’autres termes, on a choisi d’utiliser la plate-forme MQB pour la totalité des VW de nouvelle génération. La venue de cette nouvelle structure permet d’assurer au véhicule une plus grande rigidité. Ça, jumelé à des suspensions bien adaptées, permet de diriger le VW Tiguan comme on a toujours voulu le faire avec des véhicules allemands: avec un certain dynamisme et beaucoup d’enthousiasme. Car même sur les routes sinueuses du Colorado, jamais le roulis de la voiture n’a posé de problème, malgré notre fâcheuse insistance à repousser ses limites.

Sous le capot de ce VW Tiguan 2018, un tout nouveau moteur 2,0 litres turbo de 184 chevaux et de 221 livres-pied de couple, dont les cotes de consommation de 10,2 l aux 100 km en conduite combinée sont bien inférieures à l’ancienne génération. Sur papier, ces données peuvent laisser croire à un enthousiasme démesuré mais la réalité est cependant tout autre. En fait, il est difficile de savoir si les longues montées et descentes du Colorado – sachez que notre essai nous a mené à 8000 pieds d’altitude – sont la seule raison de l’hésitation du moteur à chaque accélération. On a plutôt la sensation d’un délai permanent dans la réponse de l’accélérateur. Il est vrai que la boite de vitesse 8 rapports peut être un facteur, mais c’est plutôt l’accélérateur électronique qui semble incapable de transmettre efficacement la commande. Il faut donc appuyer, attendre, puis accélérer avant de compléter la manoeuvre anticipée.

Au-delà de cette hésitation mécanique cependant, le VW Tiguan propose une conduite agréable, et un séjour intéressant. L’habitacle est signé Volkswagen, sans équivoque, et les amateurs de la marque s’y retrouveront facilement, l’ergonomie n’ayant pas beaucoup varié avec les autres membres de la famille.

Il y a quand même quelque bémol, alors que les sièges de la version de base de notre essai étaient d’un confort moins appréciable, surtout du côté passager où l’assise dure n’offre pas le confort attendu. Pas plus que le volant que l’on dirait surdimensionné par rapport au reste de la planche de bord.

Heureusement, le système multimédia de base et son écran de 6,5 pouces, ou la version haut de gamme avec écran de 8 pouces est simple, et son usage ne requiert pas de grandes études, d’autant qu’il est totalement compatible avec Apple Car Play et Android Auto.

Offert en version intégrale ou traction avant, le VW Tiguan 2018 affiche une autre importante nouveauté: la présence, optionnelle, de deux places en troisième rangée. Mais ne croyez pas utiliser le Tiguan comme une minifourgonnette. Ces places sont minuscules et haut perché, et j’ai été littéralement incapable de m’y glisser. Même le constructeur parle d’un 5+2 plutôt que d’un 7 passagers, ce qui veut tout dire!

En résumé

La plus grande qualité du VW Tiguan a toujours été son dynamisme de conduite. De ce point de vue, la nouvelle mouture ne perd pas au change. La direction est précise, le freinage sans reproche, et la stabilité du véhicule est remarquable dans toutes les conditions. Même un court passage hors-route dans un chemin de chalet a été incapable de déstabiliser le VW Tiguan 2018. On aurait par contre souhaité une réponse plus directe de l’accélérateur pour mieux encadrer ce dynamisme.

Versions et prix: VW Tiguan 2018

Il faudra attendre la sortie du véhicule, vers la fin du mois d’août, pour en connaître le prix de vente. On sait cependant que les trois versions disponibles seront dotées du même moteur et de la même transmission, ainsi que de la troisième rangée en option.

La version d’entrée de gamme Trendline propose de série des roues en alliage de 17 pouces, des feux avant et arrière au DEL, des sièges de tissus, un écran multimédia de 6,5 pouces et, en option, des sièges chauffants.

La version Confortline modifie les roues de 17 pouces, offre de série un toit ouvrant panoramique, des buses de lave-glace chauffantes, des sièges en similicuir chauffants avec 8 position électrique pour le conducteur, un écran d’affichage de 8 pouces, des appliques de chrome, un accès sans clé et une climatisation bi-zone. Tant la version Trendline que Confortline sont disponibles, au choix, en mode traction avant ou intégral.

La version la plus haut de gamme, la Highline, n’offre que le rouage intégral 4 Motion, en plus de roues de 18 pouces, du volant chauffant, des phares adaptatifs et d’un système audio Fender. L’ensemble de sécurité incluant la vue 360 degrés, le régulateur de vitesse adaptatif et l’aide au maintien en voie est offert en option.

En conclusion

Le VW Tiguan 2018 est une importante mise à jour d’un modèle indispensable pour le constructeur allemand. Il réjouira les amateurs de conduite dynamique, et constitue certainement une spectaculaire amélioration face à l’ancienne génération. Reste à voir cependant si ce sera suffisant pour regagner les places perdues au fil des ans. Honnêtement, j’en doute un peu!

Trois points positifs du Volkswagen Tiguan 2018

  1. Dynamisme de conduite
  2. Système multimédia simple
  3. Excellent rouage intégral

Trois points négatifs du Volkswagen Tiguan 2018

  1. Réponse tardive de l’accélérateur
  2. Équipement de base limité
  3. Places arrières plus que symboliques

Le Volkswagen Tiguan n’est pas nouveau. Pas assez nouveau en fait puisqu’il date de 9 ans, 9 longues années en langage automobile, et qu’il n’a jamais été retouché. Au moment où le segment des utilitaires sports de tout acabit connaît une véritable explosion, Volkswagen n’avait donc pas le choix de revoir son petit utilitaire, petit …

Evaluation Sommaire

Sur la route - Confort - 80%
Sur la route – Performances - 75%
Habitacle – Espace intérieur - 80%
Habitacle – Espace de chargement - 75%
Habitacle – Ergonomie – 80 % - 80%

78%

Votre évaluation: 2.29 ( 19 votes)

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut