var make ='';var sponsor ='';

Premier essai : Jeep Wrangler 2018

Je trouve toujours amusant de voir des publicités automobiles annonçant qu’un véhicule est tout neuf alors qu’en réalité, seuls les phares, couleurs et jantes ont changé pour l’année modèle à venir. En surface, on pourrait dire la même chose au sujet de la nouvelle Jeep Wrangler 2018, car il semble inchangé par rapport au 2017. Détrompez-vous, car il est franchement tout neuf.

Les améliorations apportées au Wrangler JL sont si considérables que cette Jeep porte-étendard de la marque est le meilleur de sa longue lignée. Il arbore technologie, de nouveaux groupes propulseurs, un design peaufiné et une nouvelle structure.

La Jeep Wrangler 2018 a atteint un niveau de civilité qui était jadis impensable il n’y a qu’une génération. La motivation derrière la création d’un tel Wrangler est d’augmenter les ventes. En fait, en 2016, Jeep a vendu rien de moins que 1,4 million de nouveau utilitaires à l’échelle mondiale. Cette tendance semble se maintenir et le Wrangler JL jouera un rôle important dans le futur immédiat de la marque.

Les vieilles habitudes remises à neuf

Malgré le fait que cette toute dernière Jeep Wrangler soit si raffinée, elle demeure entièrement authentique. Attention! FCA n’a pas décidé d’abandonner ses hordes d’amateurs dans le but de trouver de nouveaux acheteurs! La tradition est maintenue pour 2018 même que certains éléments sont inspirés par les générations antérieures.

Aux yeux d’un ou une néophyte, les différences entre un JK et un JL sont loin d’être évidentes. Pour un amateur fini, la grille keystone revue, le parebrise plus incliné et signaux lumineux intégrés, les nouveaux phares, et l’empattement allongé ne sont que quelques éléments qui lui sont flagrants. Ce qui ne l’est pas est que le JL pèse 90kg (200 lb) de moins que l’ancien.

L’utilisation importante d’aluminium, d’acier à haute résistance et même de magnésium ont créé de nouvelles structure et carrosserie plus rigide qui se traduisent par plus de raffinement dans l’ensemble. Sans hésiter, je vous annonce que le JL est le meilleur Wrangler de l’histoire. J’aime toujours mentionner,  depuis près de 20 ans, à quel point j’adore le véhicule, mais jamais plus qu’une seule semaine à la fois. Je crois avoir changé d’idée.

Une belle et bonne routière

La performance routière, et je parle bien de routes pavées, a atteint un niveau qui convaincra plusieurs magasineurs d’en faire l’achat. Le Wrangler n’est plus sautillant et nerveux, et ce, peu importe la version. J’ai fait l’essai d’un Sahara Unlimited et d’un Sport 2-porte et tous deux furent impressionnants. Les pneus de route Bridgestone du Sahara ont un impact direct sur la direction, mais l’installation de la direction électrohydraulique apporte de nettes améliorations. Elle demeure quelque peu vague au centre par contre le degré d’assistance est bien jugé.

Par la suite, on ne parle toujours que de progrès. Le système de freinage est amélioré, la visibilité est excellente et notre Wrangler rafraichit dispose de nouveaux groupes propulseurs. Le plus intéressant pour le moment est le 4-cylindre turbocompressé de 2,0 litres dérivé du moteur de la Giulia d’Alfa Romeo. Celui-ci fournit 270 chevaux et 295 lb-pi de couple et à très bas régime.

Puissance efficace

Assorti uniquement à une transmission automatique à 8 rapports, cet engin transforme le Wrangler en fusée. La plage de puissance est entièrement accessible et les rapports de la boite y sont parfaitement adaptés. Ce dernier est assisté d’un système eTorque qui gère la fonction d’arrêt et démarrage du moteur.  En gros, ce système emmagasine l’énergie cinétique en roulant ou en freinant. Il se charge de gérer les accessoires lors que le moteur s’éteint. Les données de consommation d’essence ne sont pas encore disponibles par contre on s’attend à une nette amélioration vis-à-vis le V6.

À son sujet, le 3,6 litres revient à la charge chez le Wrangler JL. Il produit 285 chevaux et 260 lb-pi de couple. De son côté, il pourra être jumelé à une de deux nouvelles transmissions, soit une manuelle à 6 vitesses ou une automatique à 8 rapports. Cette dernière aura un impact positif è l’égard de la consommation du V6. Un moteur V6 de 3,0 litres turbodiesel de 260 chevaux et 442 lb-pi de couple arrivera en 2019 et rehaussera encore plus la dynamique du camion.

Toujours maitre du off-road

La Jeep Wrangler 2018 offre désormais un comportement routier sain, mais on ne peut nier le fait que cet utilitaire demeure l’élite véhicule tout-terrain pour les aventures hors route de l’industrie automobile. Je ne vous apprends rien ici.

Ce qui est nouveau est la possibilité d’équiper la version Sahara du système à traction intégrale à prise constante Select-Trac de Jeep avec rapports 4-HI et 4-LOW verrouillable. Les rapports de gamme basse sont plus imposants (en particulier avec la boite manuelle) et la version Rubicon dispose de nouveaux essieux Dana 44 à service durs.

Pour compléter l’ensemble des capacités hors route, la Jeep 2018 compose avec une garde au sol plus importante, des angles d’attaques mieux ajustées, un diamètre de braquage plus serré en plus de traverser des gués d’eau de 76cm.

Environnement plus sain

La mise à jour de l’habitacle de la Jeep Wrangler 2018 est aussi considérable. Les nouveaux toits et panneaux de toits sont de manutentions plus simples et disponibles à assistance électrique. La planche de bord, inspirée par celles des générations antérieures, contient plus de technologies et une finition bonifiée.

Selon la déclinaison choisie, l’instrumentation semble haute de gamme. Elle arbore un écran de 3, 5 ou 7 pouces joliment agencé par un affichage central de 5, 7, ou 8,4 pouces avec le système Uconnect de 4e générations (sauf pour le 5 pouces). Les matériaux, dont du cuir cousu, sont superbes tandis que la planche de bord comporte des buses de ventilation rondes et des manettes chanfreinées uniques au Wrangler. Chaque boulon visible est authentique et si le cœur vous en dit, vous pouvez opter pour des accents rouges dans la cabine.

Les sièges améliorés sont bien et appréciés. Par contre, j’ai dû remuer souvent pour retrouver le confort sur le côté passager vu l’absence de support lombaire (de série pour le chauffeur).

La gamme de prix pour la Jeep Wrangler 2018 débute tout juste sous la barre des 34 000$ pour la version Sport à 2 portes. L’édition Sahara représentera le plus gros du volume de ventes et son prix est de 45 745$. Un surplus de 2 590$ lors de l’achat du V6 avec transmission manuelle est exigé pour le moteur 2,0 litres turbo avec boite automatique. Un Rubicon bien équipé avec le moteur 2,0 litres dépassera se détaille environ 52 000$. Pour cette somme, vous serez invincible.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut