var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Premier Essai Jaguar XE 2.0D 2017 : un Jaguar qui se nourrit de diesel

Premier Essai Jaguar XE 2.0D 2017 : un Jaguar qui se nourrit de diesel

Enfin. Oui, enfin, le constructeur britannique Jaguar a dans sa gamme une berline compacte avec l’introduction de la Jaguar XE 2017.

Jaguar XE 2017 diesel essai routier

Enfin. Oui, enfin, le constructeur britannique Jaguar a dans sa gamme une berline compacte avec l’introduction de la Jaguar XE 2017. La prochaine fois que vous serez sur la route, remarquez le nombre de BMW Série 3, Mercedes-Benz Classe C, Audi A4, Lexus IS et Infiniti Q50, notamment, que vous croisez. Vous comprendrez alors toute …

Evaluation Sommaire

Confort - 85%
Performance - 70%
Espace - 75%
Style extérieur - 90%
Style intérieur - 85%
Innovation - 85%

82%

Première impression

Votre évaluation: 3.88 ( 4 votes)

La prochaine fois que vous serez sur la route, remarquez le nombre de BMW Série 3, Mercedes-Benz Classe C, Audi A4, Lexus IS et Infiniti Q50, notamment, que vous croisez. Vous comprendrez alors toute l’importance pour un constructeur de luxe d’offrir un modèle dans ce segment.

Offerte en plusieurs versions avec deux choix de motorisations, la Jaguar XE 2017 sera propulsée de série par un moteur diesel, plus précisément un quatre cylindres de 2,0 litres développant 180 chevaux et 318 lb-pi de couple. Un moteur diesel? Alors que le scandale Volkswagen sur les moteurs à diesel truqués continue de faire les manchettes? Nous pourrions mettre en doute la stratégie de Jaguar à ce niveau, mais n’oublions pas que la Jaguar XE existe depuis plus d’un an en Europe, et qu’au moment où le manufacturier élaborait sa nouvelle berline entrée de gamme, le scandale n’avait pas encore explosé.

Puis, de toute façon, nous parlons de Jaguar ici, pas un constructeur allemand. Donc, le moteur diesel de la XE 2017 mérite sa chance. Il faut dire aussi que si l’on opte plutôt pour un moteur à essence, l’on se retrouve avec un V6 suralimenté de 340 chevaux.

C’est une bonne marche à franchir, et certains consommateurs pourraient être réticents. C’est du moins ce que doivent penser les dirigeants de Jaguar car, même si des moteurs à essence moins puissants existent ailleurs sur la planète, nous ne les aurons pas chez nous. Pas pour le moment en tout cas.

Essai routier Jaguar XE 2017

Intérieur réussi, mais bonjour les options

C’est donc au volant de la Jaguar XE 2.0D 2017 que nous avons entamé notre balade dans la région d’Aspen au Colorado. Au premier coup d’œil, l’habitacle de la nouvelle XE impressionne. Le système d’infodivertissement déjà vu dans la Jaguar XF est élégant et relativement facile à naviguer. La console centrale est sobre, mais moderne tandis que le volant est bien dessiné et sportif.

Si l’on s’attarde aux détails, cependant, l’on remarque que le recouvrement du tableau de bord ne fait pas très luxueux, et que la partie supérieure des portières est inclinée ce qui fait en sorte qu’on ne sera pas très confortable si l’on est du genre à accoter notre bras à cet endroit.

Offerte à partir de 45 000 $, la Jaguar XE 2017 n’est pas très généreuse au niveau de l’équipement de série non plus. L’on obtient une caméra de recul, une fonction mémoire pour le siège du conducteur et pour les rétroviseurs latéraux, un système de son Meridian à 11 haut-parleurs, et c’est à peu près tout…

Il faut se tourner vers la version XE Prestige offerte à partir de 49 500 $ pour obtenir les sièges chauffants (avec volant chauffant), les sièges en véritable cuir, l’entrée sans clé, et le système de navigation. Cela dit, toutes ces caractéristiques ou presque sont offertes en option individuelle sur le modèle de base, et il faut saluer Jaguar d’offrir un tel niveau de personnalisation au niveau de l’équipement.

Le modèle haut de gamme R-Sport est offert à partir de 54 000 $ et s’avère très bien équipé avec notamment différents systèmes de sécurité active et des améliorations esthétiques qui donnent beaucoup de gueule à une voiture déjà très belle. Par contre, il faut ajouter environ 8 000 $ à la R-Sport pour dire que nous avons une XE « toute équipée ».

Au moins tous les modèles offrent la traction intégrale de série.

Essai routier Jaguar XE diesel

Un moteur qui manque un peu de mordant

Avec un moteur diesel, c’est le couple qui compte. Le 2,0 litres turbodiesel de la Jaguar XE 2017 ne fait pas exception à cette règle avec ses 318 lb-pi de couple. Cependant, dans les montagnes d’Aspen, le moteur manquait de souffle, comme tous les journalistes présents d’ailleurs. Jaguar parle d’un 0-100 km/h en 7,9 secondes.

C’est que lorsque l’on écrase la pédale droite, rien ne semble se passer. Un peu décevant sur le coup si l’on aime se sentir repoussé dans notre siège. Cela dit, si cette sensation est nécessaire, il y a toujours le moteur de 340 chevaux. Le moteur diesel est quant à lui conçu pour ceux et celles qui mettent l’économie de carburant en haut des priorités. Il faudra avoir l’occasion d’essayer le modèle 2.0D plus longtemps par contre pour se faire une bonne idée au niveau de la consommation.

Le manque de piquant du moteur est le seul véritable défaut que l’on retrouve dans la XE en terme de comportement routier. Les ingénieurs ont utilisé beaucoup d’aluminium pour concevoir la carrosserie et la structure de la XE, et cela parait dans les courbes.

La voiture donne une impression de légèreté et d’agilité que l’on apprécie rapidement. La direction, entièrement électronique, répond sans hésitations et la voiture est solide en toutes circonstances, conférant du même coup une impression de sécurité au conducteur. Le moteur diesel, beaucoup plus léger que le V6, ajoute au sentiment de maniabilité.

Avec la XE 2017, Jaguar a enfin une voiture compacte de luxe entrée de gamme qui devrait faire bondir les chiffres de vente. Il s’agit également de l’une des voitures les plus agréables à conduire sur une route sinueuse de son segment et j’irais même jusqu’à dire qu’elle n’a rien à envier à la BMW Série 3 à ce niveau. Oui je l’ai dit.

Par contre, le moteur diesel gagnerait à être plus puissant, et je ne suis pas certain que le prix sera assez compétitif pour convaincre les consommateurs de délaisser les produits allemands réputés du segment, ni même les produits japonais chez Lexus et Infiniti. Ce qui est certain par contre, c’est que Jaguar a fait beaucoup d’efforts avec la XE 2017, et ça parait sur la route.

Images Jaguar XE 2017

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';