var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Premier essai routier : Ford Ecosport 2018

Premier essai routier : Ford Ecosport 2018

Alors que certains constructeurs ont vu venir la croissance en popularité des véhicules utilitaires sport sous-compacts de loin, d’autres ont été un peu pris par surprise.

Ford EcoSport

Alors que certains constructeurs ont vu venir la croissance en popularité des véhicules utilitaires sport sous-compacts de loin, d’autres ont été un peu pris par surprise. Honda, Mazda, Chevrolet et Nissan étaient prêts, Toyota et Ford un peu moins. Alors que le premier a décidé de nous offrir un produit Scion rebaptisé avec son C-HR, …

Evaluation Sommaire

Confort - 79%
Espace intérieur - 82%
Qualité de l’habitacle - 79%
Polyvalence de l’habitacle - 87%
Performance sur la route - 71%
Agrément de conduite - 74%
Économie d’essence - 80%

79%

Votre évaluation: 3.68 ( 2 votes)

Honda, Mazda, Chevrolet et Nissan étaient prêts, Toyota et Ford un peu moins. Alors que le premier a décidé de nous offrir un produit Scion rebaptisé avec son C-HR, Ford a choisi de se tourner vers son alignement international pour dénicher le Ecosport.

Présenté pour la première fois en Amérique du Nord en novembre 2016 au Salon de l’auto de Los Angeles, le Ford Ecosport 2018 est en réalité un modèle offert en Inde, au Japon et en Europe depuis 2013. Il y a tout de même eu quelques améliorations apportées au véhicule depuis et l’édition 2018 que nous avons chez nous a été revue autant à l’intérieur qu’à l’extérieur pour la garder au goût du jour.

Le fait demeure, cependant, que les lacunes du Ford Ecosport 2018 sont faciles à identifier. Sans être un mauvais véhicule, il manque de personnalité et de flair. Son habitacle est fade, son style est anonyme et sa consommation d’essence est notable. Il se reprend cependant au niveau du confort et du volume de chargement.

Une consommation décevante

Notre premier contact avec le Ford Ecosport 2018 s’est déroulé à Terre-Neuve où un mélange de routes sinueuses et d’autoroutes nous attendait. Nous avions la possibilité d’essayer les deux moteurs offerts dans la gamme Ecosport. Le premier, un trois cylindres de 1,0 litre EcoBoost développant 123 chevaux et 125 lb-pi de couple, est offert uniquement dans les versions à traction.

Ford EcoSport

Une chance en fait, car sa puissance est juste et il ne pourrait soutenir le poids supplémentaire d’un rouage intégral. Cela dit, le rendement du moteur est sans reproche pour ce type de véhicule et sa vocation. Évidemment les accélérations ne sont pas des plus enthousiastes et plus on monte en régime plus le moteur est bruyant, mais en conduite urbaine il se débrouille fort bien.

En contrepartie il est plutôt décevant au niveau de l’efficacité alors que sa consommation moyenne affichée de 8,4 litres aux 100 kilomètres est légèrement au-dessus de la moyenne du segment.

Si la traction intégrale est un impératif pour vous, alors vous aurez droit à un moteur quatre cylindres de 2,0 litres développant 166 chevaux et 149 lb-pi de couple. Ce moteur est plus puissant que la majorité de ses rivaux et propose en plus un système arrêt/départ permettant d’économiser du carburant en ville.

Cela dit, avec une consommation moyenne de 9,3 litres aux 100 kilomètres, plusieurs consommateurs auront peur de se tourner vers le 2,0 litres. Avec raison. Côté performances, on ne ressent pas vraiment les 166 chevaux sur la route. Il est plus puissant sur papier que le Honda HR-V, Mazda CX-9 et Nissan Qashqai, mais en accélération et en reprise on ne perçoit pas la différence. Le confort est cependant de haut niveau dans le Ecosport, peu importe le modèle.

Il faut prévoir environ 25 000 $ pour un Ecosport à traction intégrale tandis que le Ecosport à traction est disponible à partir de 22 099 $. C’est quelques centaines de dollars de plus que la compétition ce qui ne serait pas trop grave si on ne parlait pas ultimement d’un modèle rafraichi dont la base date de 2013…

Au moins il ne manque de rien côté technologie, si on opte pour le modèle SE offert à 25 099 $ du moins. Ford croit que ce sera son modèle le plus vendu et le constructeur a probablement raison. Avec le démarrage par bouton-poussoir, le toit ouvrant, la climatisation automatique, les sièges chauffants avant, l’assistance au stationnement et le système d’infodivertissement SYNC 3 avec Apple CarPlay et Android Auto, il ne manque vraiment pas grand-chose.

Il est également possible de se connecter à internet dans le véhicule avec cette version et le système SYNC 3 est l’un des plus faciles à utiliser de l’industrie. Les constructeurs américains savent comment élaborer un système multimédia et Ford ne fait pas exception à la règle.

Vous pouvez opter aussi pour le modèle SES plus « sportif » qui offre des jantes de 17 pouces et une suspension plus sportive, mais à près de 30 000 $ cette version est un peu inutile. Personne n’a besoin d’une suspension sport dans un Ford Ecosport.

Volume de chargement correct, mais difficilement accessible

L’espace arrière du Ford Ecosport 2018 est minimal et seules des enfants seront à l’aise. L’espace à l’avant est beaucoup mieux et le dégagement pour la tête est particulièrement généreux. Le coffre aussi avec ses 592 litres. Outre quelques exceptions, le Ford Ecosport 2018 est parmi les plus spacieux de son créneau derrière les sièges arrière et l’espace est bien conçu en plus.

Ford EcoSport

Le problème est plutôt du côté du hayon qui s’ouvre horizontalement. Il s’agit là d’une idée qui a disparu depuis longtemps, surtout parce qu’en ville ou dans un stationnement bondé ce n’est aucunement pratique d’avoir ce type d’ouverture. Il suffit que le véhicule garer derrière vous laisse moins de 4 pieds d’espace et vous devrez faire preuve de créativité pour accéder au coffre.

Le Ford Ecosport 2018 est loin d’être parfait et c’est un problème dans un segment où les constructeurs mettent beaucoup d’efforts pour élaborer le meilleur produit possible. À ce stade, il est impossible de conseiller à quiconque d’acheter un Ecosport quand il existe des Nissan Qashqai, Honda HR-V, Mazda CX-3, Subaru Crosstrek ou Hyundai Kona ailleurs.

Que vous soyez à la recherche d’espace intérieur, de plaisir de conduite, d’économie de carburant ou encore de valeur, un ou plusieurs des modèles précédents vous en offrira plus que le Ford Ecosport 2018.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut