var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Premier Essai Routier: Hyundai Veloster 2019

Premier Essai Routier: Hyundai Veloster 2019

Montréal, QC. Il n’arrive pas souvent que mon opinion sur une voiture évolue peu de temps après que je l’aie conduite. D’habitude, je suis plutôt casé après avoir remis les clés et me suis dirigé vers mon clavier pour écrire mon texte. Pour quelque raison que ce soit, la toute nouvelle Hyundai Veloster 2019 brouille dans mes pensées depuis plus d’une semaine maintenant. Tout cela pour dire que je pense que je l’aime plus maintenant que suite à l’essai.

2019 Hyundai Veloster Turbo

La Hyundai Veloster est une voiture facile à rejeter, et à plusieurs niveaux. Sans adresser chacun d’entre eux, le fait qu’il s’agisse d’une Hyundai et non d’une Honda ou d’une Volkswagen nuit à sa crédibilité. Son faible volume de ventes et son style excentrique ne l’aident pas non plus. Voilà ce qui se passait dans mon esprit à l’époque. Maintenant, ces trois aspects sont devenus des points en sa faveur, et on ne gratte à peine la surface de ce qui fait d’une Veloster une Veloster.

Les points faibles que vous devez connaître

Si vous vous procurez une Veloster 2019 parce que vous aimez conduire une voiture à transmission manuelle, sachez que le levier de vitesses de la Hyundai est agréable. Par contre, la manœuvre du talon-pointe est difficile, car les pédales sont étroites et assez éloignées. Cela peut être fait, mais nécessite beaucoup de pratique. Vous pourriez être ennuyé après un certain temps et vous devrez envisager d’acheter des pédales « aftermarket ».

La transmission à double embrayage à 7 rapports est très efficace, mais contrairement à bien des transmissions de ce type, elle ne procure aucun avantage de conduite. Cette dernière dispose de quatre modes de conduite (normal / sport / eco et smart) soit deux fois plus que la manuelle à 6 rapports (normal / sport.) En outre, en forte accélération, la voiture souffre d’un effet de couple au volant; ce n’est pas terrible, mais il est bien flagrant. La plupart des conducteurs trouveront cela désagréable surtout si vous êtes amateurs de courses de rue …

Je préfère généralement les sièges recouverts de tissu. Malheureusement à la fois mon partenaire de conduite et moi avons constaté qu’ils manquaient de soutien lombaire après seulement une demi-heure de conduite. Ceux revêtus de cuir sont dotés d’un support lombaire à réglage électrique qui rend la Veloster 20,999 $ moins attrayante. La Veloster la moins dispendieuse avec des sièges en cuir est la Turbo Tech avec la transmission manuelle pour 28 899 $. L’avantage est que vous aviez probablement une Turbo en tête de toute façon et elle se détaille à 25 899 $.

La balance est presque parfaite

La nouvelle Hyundai Veloster 2019 gagne un nouveau moteur 2,0 litres à cycle Atkinson qui produit 147 chevaux. Il remplace le très modeste 1,6 litre atmosphérique et bien que je soupçonne que le 2,0-litre sera un atout, je ne peux vous le confirmer, car Hyundai a jugé bon de nous fournir seulement des voitures à moteurs Turbo de 1,6 litre. La raison est simple, car à la fin de la première génération du Veloster, la Turbo représentait environ 80% de toutes les ventes. Ils s’attendent à ce que ce soit le cas avec la nouvelle voiture.

Le moteur turbo de 1,6-litre est très amusant. Il génère 201 chevaux à 6 000 tr/min et 195 lb-pi de couple de 1 500 à 4 500 tr/min. Il y a aussi une fonction overboost qui augmente le couple maximal à 202 lb-pi en accélération maximale pendant quelques instants. C’est à ce moment-ci que l’effet de couple se fait ressentir surtout lorsque vous essayez de lancer la voiture. Ce manque de «raffinement» relatif est sans doute un des aspects que j’aime le plus chez la nouvelle Veloster.

Beaucoup de contenu dans cette petite voiture

La nouvelle Veloster partage maintenant une plateforme avec la Hyundai Elantra GT et est 20mm plus longue et 10mm plus large qu’auparavant. La suspension a été modifiée, allégée et la configuration arrière à bras multiples, une fois réservée pour la Turbo, est maintenant standard avec les deux moteurs. La légère perte de poids non suspendue et l’architecture plus rigide en font une voiture dynamique et agile. Au sujet du poids, la Veloster fait à peine pencher la balance avec ses 1 300 kg. Avec la direction électrique maintenant plus rapide, l’expérience continue d’être divertissante.

La nature enjouée de la Veloster amuse sur le caoutchouc Nexen de série, mais vous devez opter pour le forfait Performance de 500 $. Il comprend de séduisantes jantes en alliages « B-Type » de 18 pouces avec de superbes pneus Michelin Pilot Sport 4. Ils sont plus bruyants que les Nexen, mais le rapport accessoire/prix est excellent. C’est si vrai que vous pourriez vendre les Michelins après quelques mois et récupérer la majorité de votre argent tout en gardant les roues! Sérieusement, ces pneus libèrent le vrai potentiel de la petite Hyundai.

Que vous choisissiez la voiture de base ou le Turbo, dans les deux cas, vous bénéficiez d’un mode de transport unique. À 20 999 $, la Hyundai Veloster a plus d’équipement standard que toutes celles qui se disent compétitrices. À ce prix, les sièges avant et le volant sont chauffants, il y a un écran tactile de 7 pouces, Bluetooth, et beaucoup plus. Une somme supplémentaire de 4 900 $ vous remettra le 1,6-litre Turbo, des sièges en cuir partiel, un immense toit ouvrant, des phares à DEL, l’entrée sans clé avec démarrage par bouton-poussoir et plus encore.

Ce qui ne change pas vraiment selon le prix, c’est l’apparence extérieure globale de la voiture. Les différences entre la base et Turbo sont le design des roues, le tuyau d’échappement central simple pour la base, ou double pour la Turbo, la calandre, les jupes latérales et les thèmes de peinture. Tous les deux obtiennent une carrosserie beaucoup plus évoluée et attrayante, particulièrement à l’arrière où les nouveaux feux arrière à DEL ont clairement du Lamborghini dans eux.

La troisième porte arrière côté passager est l’aspect qu’on aime ou pas de la Veloster. Oui, elle facilite l’accès aux places arrière, mais elle dérange la symétrie de la voiture. Le coffre est beaucoup plus vaste qu’on l’imagine à 565 litres. Comme pour l’ensemble de la voiture, la cabine est unique et loin d’être bon marché. Le tableau de bord est chargé de design, de textures et d’une attention particulière aux détails.

Après avoir écrit ceci, je sens que j’ai vraiment besoin de plus de temps avec la Veloster. Ce n’est peut-être pas une VW GTI ou une Honda Civic Si, mais c’est parce que c’est une Veloster.

Montréal, QC. Il n’arrive pas souvent que mon opinion sur une voiture évolue peu de temps après que je l’aie conduite. D’habitude, je suis plutôt casé après avoir remis les clés et me suis dirigé vers mon clavier pour écrire mon texte. Pour quelque raison que ce soit, la toute nouvelle Hyundai Veloster 2019 brouille …

Evaluation Sommaire

Confort - 80%
Espace Interieur - 80%
Qualité de l’habitacle - 85%
Polyvalance de l’habitacle - 75%
Performance sur la route - 80%
Agrément de conduit - 85%
Économie d’essence - 85%

81%

Votre évaluation: Soyez la première à évaluer ce véhicule!

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut