var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Premier Contact Scion iM 2016 : Forger son identité

Premier Contact Scion iM 2016 : Forger son identité

(Calgary, Alberta) La nouvelle Scion iM 2016 se lance de plein fouet dans le segment populaire et très compétitif des voitures compactes.

Scion iM 2016 (6)

 

Scion tentera de soutirer un tout petit pourcentage des ventes de ce créneau fort occupé où nous retrouvons des compétiteurs bien établis comme la Honda Civic, la Hyundai Elantra, la Mazda3, la Chevrolet Cruze, la Ford Focus, la Kia Forte et bien d’autres options.

Offerte à partir de 21 165 $ avec la boîte de vitesse manuelle et 21 990 $ avec la boîte automatique, la iM exige le même déboursé que la majorité des versions milieu de gamme de ses rivales. Elle fait de même aussi en termes d’équipement.

Même si la marque Scion est en Amérique du Nord depuis quelques années déjà, elle peine à développer sa réelle identité, du moins aux yeux des consommateurs. Ceux-ci ne semblent pas comprendre que la marque Scion vise une clientèle plus jeune et plus dynamique que celle ciblée par le propriétaire de la marque, Toyota.

Il faut dire que Scion n’a pas été très précis quant à ses intentions. Présente uniquement en Amérique du Nord, la marque nous a offert une succession de modèles bizarres aux intentions opaques, comme la iQ, la xB et la xD.

Scion iM 2016 (3)

(Calgary, Alberta) La nouvelle Scion iM 2016 se lance de plein fouet dans le segment populaire et très compétitif des voitures compactes.   Scion tentera de soutirer un tout petit pourcentage des ventes de ce créneau fort occupé où nous retrouvons des compétiteurs bien établis comme la Honda Civic, la Hyundai Elantra, la Mazda3, la …

Evaluation Sommaire

Habitacle - Style - 85%
Habitacle - Espace - 85%
Confort - 75%
Performance - 60%
Agrément de conduite - 70%
Consommation - 80%

76%

Votre évaluation: 4.1 ( 3 votes)

Cela dit, la stratégie de la marque semble vouloir être plus précise à compter de l’an prochain. Il y a seulement trois modèles : la FR-S, la tC et la nouvelle iM. Si l’on compare l’offre de Scion à celle de son propriétaire Toyota, l’on remarque qu’elles sont complémentaires.

La FR-S est le coupé sportif que Toyota n’a pas, la tC est la version à deux portes compacte qui n’existe pas dans la famille Corolla, également une compacte, et la Scion iM 2016 est quant à elle la version à hayon. En rassemblant tous ces modèles, nous avons une gamme complète même si nous ne la retrouvons pas dans le même concessionnaire.

La Scion iM 2016 sera le plus populaire des trois modèles de la famille selon le constructeur alors que ce dernier souhaite vendre environ 4 000 unités annuellement. C’est peu comparativement aux poids lourds du segment, mais beaucoup pour un véhicule à l’emblème Scion.

Ce qu’il faut surveiller

  • Moteur manque cruellement de puissance
  • Une seule version avec quelques options seulement

Modèles concurrents

Mazda3 Sport, Hyundai Elantra GT, Kia Forte5, Mitsubishi Lancer Sportback, Ford Focus à hayon, Volkswagen Golf, Honda Civic Hatchback (à venir)

Comment se comporte-elle sur la route?

Scion prône l’équilibre avec sa nouvelle iM 2016 et promet une conduite à la fois amusante et confortable. Nous nous retrouvons au final avec un véhicule effectivement confortable, mais pas vraiment dynamique et qui n’enchante pas par sa conduite.

Scion iM 2016 (8)

Ceux et celles qui voudront réellement avoir du plaisir derrière le volant pourront continuer de magasiner chez Volkswagen, Mazda et même Ford et sa Focus. La Kia Forte6 et l’Élantra GT offre également plus d’agrément de conduite que la Scion iM qui bien qu’elle soit tout à fait convenable pour se rendre du point A au point B, n’offre pas grand-chose en terme de sensations.

Il faut dire aussi que son moteur quatre-cylindres de 1,8 litre ne semble aucunement posséder les 137 chevaux et les 126 lb-pi de couple qu’il promet.

En termes simples, les accélérations sont laborieuses et les reprises exigent de la préparation de la part du conducteur. Le manque d’aplomb est encore plus remarquable avec la boîte manuelle à six rapports offerte de série. Offerte en option, la boîte automatique à variation continue CVTi-S provient directement de la Corolla et s’avère plus agréable. Un peu différente des autres boîtes du genre, elle simule des changements de vitesse lorsque l’on accélère afin de donner un peu plus de vigueur à la chose.

Mais peu importe la boîte, sachez qu’il ne faut pas être un amateur de dynamisme pour apprécier la conduite de la Scion iM 2016. D’un autre côté, elle n’est pas la seule de son segment à manquer de « punch », et ceux et celles pour qui l’auto n’est qu’un simple moyen de transport ne seront pas contrariés.

Est-ce qu’elle est confortable?

Scion iM 2016 (37)

Car outre ce défaut, la Scion iM s’avère tout à fait respectable sur la route. Le silence de roulement nous a permis d’avoir une discussion à trois sans difficulté et le confort sur route dégradée était dans la moyenne pour le segment.

L’on apprécie également la beauté du tableau de bord qui, avec ses véritables cuirs et sa console centrale élégante, est l’un des mieux réussis de la catégorie. Le tout est aussi ergonomique et ne devrait pas frustrer le conducteur, même si l’écran central a figé lors de notre essai. Petite erreur de parcours qui se reproduit de plus en plus dans toutes sortes de voitures que j’ai essayées au cours de la dernière année.

En termes d’équipement, c’est simple. Toutes les Scion iM obtiennent notamment la climatisation à deux zones, le régulateur de vitesse, le système Bluetooth et l’intégration de l’application de musique web aha. Il faut payer un supplément pour les sièges chauffants et le système de navigation tandis que le toit ouvrant n’est pas offert, pas plus que la radio satellite XM.

Est-ce qu’elle est spacieuse?

La Scion iM 2016 ne vient qu’en version à hayon ce qui signifie que le coffre est haut, et peut engloutir jusqu’à 588 litres. L’espace de chargement est donc un point fort de la Scion, tout comme l’espace à l’arrière ou notre partenaire de conduite mesurant un peu plus de six pieds était à l’aise autant au niveau des jambes que de la tête.

C’est le même constat à l’avant où l’espace pour les coudes, la tête et les jambes est sans reproches. Un petit espace de rangement près de la console centrale aurait été apprécié, mais l’iM compense en offrant huit porte-gobelets, ce qui n’est pas rien.

Scion iM 2016 (10)

Est-ce qu’elle est économique?

Si elle n’est pas puissante, la Scion iM est au moins économique. Sur papier, elle promet une moyenne de 7,7 litres aux 100 kilomètres avec la boîte manuelle, et 7,4 litres aux 100 kilomètres avec la CVT. Notre journée d’essai s’est conclue avec une moyenne de 7,7 litres aux 100 kilomètres avec la boîte de vitesse à variation continue. Sans éblouir, l’économie d’essence est comparable au reste du segment, et la Scion iM fait mieux à cet égard, du moins en consommation réelle, que ses concurrents.

Conclusion

La Scion iM 2016 devrait permettre à une marque en quête d’identité d’être plus visible. Sans se démarquer nécessairement dans son segment, elle permettra à son propriétaire une certaine exclusivité surtout si l’on opte d’ajouter les nombreuses options de personnalisation jumelées à des couleurs de carrosserie flamboyantes au catalogue de la voiture.

Si vous êtes tannés de ce qu’offre ce segment quelque peu statique, l’iM pourrait être une option intéressante, tant et aussi longtemps que vous préférez le confort et l’économie d’essence aux performances.

Images Scion iM 2016

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';