var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essai routier / Nissan Juke SL AWD 2015, un sérieux clown!

Nissan Juke SL AWD 2015, un sérieux clown!

Dans l’univers automobile, on retrouve plusieurs voitures à qui l’on donne des personnalités ou encore des traits que l’on qualifie d’humain. Dans ce monde, de qui ressemble à quoi, s’il y a un clown dans l’industrie, c’est le Nissan Juke 2015.

Nissan Juke SL AWD 2015

Nissan Juke SL AWD 2015

Dans l’univers automobile, on retrouve plusieurs voitures à qui l’on donne des personnalités ou encore des traits que l’on qualifie d’humain. Dans ce monde, de qui ressemble à quoi, s’il y a un clown dans l’industrie, c’est le Nissan Juke 2015. Bien qu’il vienne avec un air jovial et sympathique, ce fait ne veut pas …

Evaluation Sommaire

Habitacle - Style - 75%
Habitacle - Espace - 60%
Sur la route - Confort - 75%
Sur la route - Performance - 80%
Sura la route - Agrément de conduite - 90%
Économie d'essence - 85%
Hiver - 95%

80%

Votre évaluation: 4.6 ( 1 votes)

Bien qu’il vienne avec un air jovial et sympathique, ce fait ne veut pas dire que l’on doit le prendre comme une farce. Au contraire, ce clown est très sérieux et doit être comme tel. Il se montre particulièrement compétent sur pratiquement tous les points que l’on puisse évaluer un véhicule moderne.

Farces et attrapes

Le Juke de Nissan est généralement perçu de deux manières. Soit on l’adore pour son style différent ou innovateur soit on le déteste pour les mêmes raisons. C’est évidemment une question personnelle, mais l’on ne devrait pas se priver du plaisir d’en posséder un sur l’unique facteur que le design nous perturbe!

Légèrement rafraichi pour 2015, le Nissan Juke conserve ses caractéristiques qui lui donnent son tempérament. On pousse un peu plus loin son intégration dans la gamme avec une modification aux phares sur le capot qui adoptent une petite pointe en crochet. On s’associe ainsi à la 370Z, Maxima et autre Murano. Le bouclier est aussi redessiné pour offrir une expression plus classique et surtout plus esthétique.

À la silhouette, on se limite à de nouvelles jantes avec un style conséquent du reste du Juke. Je dois admettre que je trouvais les roues précédentes trop sérieuses pour le véhicule, j’espérais plus d’émotion et maintenant je la retrouve. Pour ce qui est de la poupe, on reconfigure la structure interne des feux. Le parechoc se voit amélioré avec plus de courbes et de finesse.

Nissan suit la logique lancée sur la Micra 2015. On propose également une vaste collection d’accessoires décoratifs extérieurs qui peuvent venir égayer et personnaliser son Juke. On ne compte pas moins de 19 variantes avec une large palette de couleur. Il est aussi possible d’obtenir des jantes à deux tons. Il faut toutefois être vigilant. Les prix de ces petites appliques ne sont pas toutes abordables et peuvent faire grimper les coûts de la facture totale. Pour vous donner une idée de l’étendue des options, il ne suffit que de regarder ma voiture d’essai, tout ce qui est blanc est ajouté!

Joyeuse cabine

Le style intérieur suit la logique lancée par l’extérieur. C’est fait et fabriqué avec sérieux, mais on ne se considère pas comme tel! La planche de bord est tout en rondeur, mais commence à montrer des signes d’âge. On se rend bien compte que le Juke date de 2011 par sa présentation. On retrouve malgré tous plusieurs éléments sympathiques comme le tunnel de transmission peint en gris qui contraste avec le reste. À ce titre, selon la version, il est possible de choisir la couleur à son goût pour s’harmoniser avec la carrosserie. Conséquemment, Nissan propose aussi des appliques que l’on peut ajouter à partir du catalogue des options.

En matière d’ergonomie, c’est précisément là que l’on voit un certain recul. La majorité des commandes à la console sont placées très basses et leur accès n’est pas des plus intuitifs surtout qu’elles peuvent être carrément obstrué par le levier de transmission. Bien que la nacelle d’instrumentation soit bien ficelée, j’ai toujours considéré que les cadrans sont un peu trop petits et enfoncés pour qu’ils offrent une lecture facile et claire.

Je le soutiens d’entrée de jeu, le Nissan Juke 2015 n’est pas très spacieux. Les deux portes arrière sont presque symboliques. L’accès est laborieux en raison de l’étroitesse de l’ouverture et les dégagements sont très restreints. Je pense qu’il s’agit d’un produit idéal pour les célibataires et les couples sans enfants qui veulent mettre un peu de piment dans leur stationnement. Je vois plus difficilement un semblant de vocation familiale au Juke. Ce fait est renforcé par le volume du coffre. En effet, il se contient à un maigre 297 litres. Sans banquette, c’est mieux à 1 017 litres. Il faut toutefois savoir que l’orifice est assez petit ce qui limite la grosseur des objets. Cette réalité est accentuée par la bassesse du pavillon. Un acheteur de Juke doit absolument évaluer ses besoins en espace avant de signer!

Surprise, surprise

Mécaniquement, le Juke se voit offrir une motorisation drôlement bien conçue pour lui. Ce n’est pas un monstre de puissance, mais juste assez pour nous donner fréquemment le sourire. On adopte un L4 de 1.6 litre de 188 chevaux avec un couple de 177 lb-pi. Ce qui lui accorde un aspect magique, c’est le turbo qui vient dynamiser le tout adéquatement. Ma seule déception est l’intégration d’une CVT, une automatique ou encore la boite manuelle en option lui rendrait un meilleur service. Il n’en demeure pas moins que Nissan maitrise très bien l’art de la CVT. Je souligne aussi le fait que le moteur en accélération nous fait un petit grondement que je trouve charmant. Certains diront que c’est bruyant, je répondrais que c’est invitant!

Là, on sourit!

Comme vous le devinez, j’aime bien le Nissan Juke 2015.L’endroit où ce bouffon m’a toujours séduit, c’est sur la route, et tout particulièrement si elle est enneigée. Il se pilote du bout des doigts et avec amusement. Je dois confesser qu’il s’agit de l’un des véhicules sur le marché qui procure le plus bel agrément de conduite pour le prix. La direction pointe bien, les suspensions offrent fermeté et confort tout en maintenir la dynamique. Étant un petit VUS, il vient aussi (en option) avec la traction intégrale. Elle fait bien le travail en tout temps. Ce qui ressort le plus de ces composantes est l’équilibre général qu’ils accordent. L’hiver, on court littéralement après les tempêtes pour aller jouer avec son Juke dans les flocons.

Conclusion

Le Juke a toujours été l’un de mes coups de cœur de l’industrie automobile. Non seulement il est différent et distinctif, il excelle sur tous les points qui rendent un véhicule agréable à conduire. Si l’optique de l’espace n’est pas un gros problème, il vous récompensera dès que vous serez derrière le volant.

Nissan Juke SL AWD 2015: 33 180 $

Moteur : L4 1.6 litre DACT Turbo

Puissance : 188 chevaux à 5 600 tr/min

Couple : 177 lb-pi de 2 000 à 5 200 tr/min

Transmission : CVT

Consommation (Ville) : 8.4 l/100km

Consommation (Route) : 6.9 l/100 km

Consommation (Observée) : N/D

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut