var make ='';var sponsor ='';

Mitsubishi confirme avoir triché

Le constructeur japonais Mitsubishi a confirmé avoir triché avec différents modèles de voiture, de façon à atteindre de meilleurs résultats lors des tests de consommation. L’entreprise, qui s’est officiellement excusée, a cependant commis ces gestes uniquement sur des véhicules commercialisés au Japon.

nissan_minicarsAu total, ce sont quelque 625 000 véhicules, pour la plupart revendu par Nissan, qui ont été victimes de ces malversations. C’est d’ailleurs la compagnie Nissan qui a découvert la supercherie et exigé des explications.

Les voitures, vendues sous le nom de DayZ par Nissan et de eK par Mitsubishi, auraient profité d’une modification technique, le constructeur ayant modifié le poids en charge sur chacune des roues pour obtenir de meilleurs résultats aux tests de consommation.

En marge du scandale qui affecte Volkswagen, et des admissions de modification de Kia et Hyundai dans le passé, la fraude de Mitsubishi vient entacher encore davantage les résultats des tests de consommation effectués par les constructeurs.

Mitsubishi et Nissan sont actuellement en négociation pour discuter d’une compensation potentielle.

Ce n’est pas la première fois que Mitsubishi est pris dans une opération du genre, la compagnie ayant dissimulé dans le passé des problèmes d’essieu pouvant entrainer le détachement d’une des roues.

Précisons que, pour le moment, aucun véhicule nord-américain n’a été affecté par les modifications de Mitsubishi.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut