var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Los Angeles 100 % électrique d’ici 2050

Los Angeles 100 % électrique d’ici 2050

 

2020 Hyundai IONIQ

2020 Hyundai IONIQ | Photo: Hyundai

La ville de Los Angeles vient de dévoiler un ambitieux plan d’électrification de son réseau routier. Le maire de la métropole californienne, Eric Garcetti, veut ni plus ni moins une ville composée uniquement de véhicules électriques d’ici 2050. Considérant la taille de la ville et de ses environs – et de ses embouteillages monstres sur les autoroutes avoisinantes –, l’annonce est de taille.

Le principal intéressé vise tout d’abord un objectif de 25 % de véhicules entièrement électriques d’ici 2025. Une décennie plus tard, soit en 2035, le maire veut que 80 % des véhicules présents sur les routes de sa ville soient électriques, tandis qu’en 2050, l’objectif est d’avoir un réseau routier 100 % électrique.

Pour y arriver, plusieurs mesures sont proposées dans ce plan à longue haleine, comme l’installation de plus 900 stations de recharges dans les endroits publics de la ville ou de supporter la distribution de 1000 rabais destinés à l’achat de véhicules électriques usagés, 11 500 rabais à l’achat d’une borne de recharge de niveau 2 et 75 rabais pour l’acquisition d’une borne de recharge ultrarapide.

En plus des stations de recharge dans les endroits publics, le plan à long terme de Los Angeles prévoit l’installation de 10 000 stations de recharge d’ici 2022, et 28 000 d’ici 2028. Même le métro et les autobus publics devront être électriques d’ici 2030, un commentaire qui s’applique aussi aux taxis, les autobus scolaires d’ici 2028, et aux véhicules de livraison locale d’ici 2034.

Et ce n’est pas tout, car Los Angeles veut implanter un programme de frais de congestion dans certaines régions de la ville pour encourager les utilisateurs du réseau de laisser leur véhicule à la maison et de prioriser le transport en commun. Ce projet pilote viserait aussi de diminuer la distance parcourue quotidienne des usagers de la route avec leurs véhicules personnels. Le maire de Los Angeles pense que d’ici 2025, cette distance passerait de 24 km à 20,9 km, tandis qu’en 2035, cette distance moyenne descendrait à 14,4 km.

Bien entendu, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour que ce plan étalé sur trois décennies se concrétise, mais il faut l’avouer, si une métropole de la taille de Los Angeles réussit à effectuer son virage vert, d’autres villes pourraient emboîter le pas.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';