var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Les ventes de Mitsubishi au Canada : encore ce bon vieux RVR au sommet!

Les ventes de Mitsubishi au Canada : encore ce bon vieux RVR au sommet!

 

2018 Mitsubishi RVR

2018 Mitsubishi RVR | Photo: Mitsubishi

Malgré la présence des p’tits nouveaux que sont l’Outlander PHEV et l’Eclipse Cross, c’est le modèle le plus ancien de Mitsubishi qui domine au classement du mois d’octobre. Quelques jours après l’Halloween, cette situation a de quoi « effrayer » les hautes instances du constructeur au pays.

Fin de mois oblige, les divisions canadiennes de tous les constructeurs publient leurs résultats de ventes enregistrées durant le mois précédent. Chez Mitsubishi, bien que la marque n’écoule pas autant de véhicules que Ford avec sa Série F par exemple, les statistiques de ventes se montrent encourageantes, quoique la présence du RVR sur la première marche du podium des ventes canadiennes n’est pas nécessairement une bonne nouvelle.

Le Mitsubishi Outlander PHEV et l’Eclipse Cross ont atteint nos routes au courant de l’hiver dernier, et déjà, on retrouve le plus ancien modèle au sommet. Avec 463 livraisons canadiennes en octobre, le RVR a devancé l’Outlander (422 ventes) et l’Outlander PHEV (351 ventes). En combinant les ventes de l’Outlander, on obtient toutefois un total de 773 unités de l’utilitaire, mais Mitsubishi Canada traite les deux versions comme deux modèles distincts.

L’Eclipse Cross, quant à lui, a trouvé preneur 378 fois. Finalement, la gamme Mirage (hayon et berline G4) s’est écoulée à 188 exemplaires, un nombre peu reluisant compte tenu du prix demandé pour la citadine.

Apparu à l’automne 2010, le Mitsubishi RVR s’est rapidement imposé comme une option pratique, peu encombrante et surtout, abordable. C’est assurément cet aspect qui explique sa position dans le palmarès des ventes de Mitsubishi au Canda : le prix!

L’Eclipse Cross, tout nouveau tout beau, se vend environ 5 000 $ de plus, tandis que l’Outlander s’adresse à un public plus fortuné, surtout lorsque l’option hybride rechargeable est cochée.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que Mitsubishi n’a pas intérêt à se débarrasser de son populaire multisegment malgré son âge de conception. À court terme du moins, Mitsubishi devrait conserver une gamme à trois modèles différents de véhicules utilitaires, la division qui avait déjà indiqué que l’avenir de la marque reposait sur l’électrification et sur les carrosseries surélevées.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut