var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Le gouvernement fédéral veut offrir un air plus pur aux canadiens

Le gouvernement fédéral veut offrir un air plus pur aux canadiens

C’est en début de semaine que le ministre de l’Environnement du Canada, l’honorable Peter Kent, a annoncé les nouvelles lignes directrices que le gouvernement du Canada s’engageait à prendre afin d’assurer un air plus pur pour tous les canadiens. Ces nouvelles normes s’aligneront sur celles plus strictes du groupe 3 proposées par les États-Unis concernant les émissions de polluants atmosphériques liés au transport. Les règlements connexes du Canada seront modifiés afin d’inclure des limites plus strictes au plan des émissions atmosphériques provenant des nouveaux véhicules et camions légers et au plan visant une réduction de la concentration de soufre dans l’essence. Certaines précisions concernant ces règlements restent encore à venir.

« Cette nouvelle initiative prouve l’engagement de notre gouvernement à l’égard d’un air plus pur, aujourd’hui et pendant des générations, a déclaré le ministre Kent. Une fois leur mise en œuvre progressive terminée, ces normes devraient permettre de réduire les polluants atmosphériques générateurs de smog qui proviennent des nouveaux véhicules d’environ 80 % par rapport aux normes actuelles du groupe 2. »

« Les Constructeurs mondiaux d’automobiles du Canada appuient entièrement l’engagement du gouvernement du Canada d’aller de l’avant avec les normes du groupe 3 harmonisées au programme de niveau 3 proposé par l’Environmental Protection Agency des États-Unis », a déclaré David Adams, président des Constructeurs mondiaux d’automobiles du Canada. Grâce à la réduction du soufre dans l’essence qui passe de 30 parties par million (ppm) à 10 ppm avec l’imposition d’une limite minimale de teneur en soufre, le gouvernement réaffirme la nécessité d’une approche systémique pour les véhicules et les carburants pour optimiser les réductions d’émissions pour le mieux-être de la population canadienne. En outre, il permettra aux constructeurs d’automobiles d’introduire les nouvelles technologies de pointe nécessaires pour respecter les normes strictes en matière d’émission de gaz à effet de serre et de rendement énergétique actuelles et proposées jusqu’en 2025. »

« L’Association canadienne des constructeurs de véhicules (ACCV) continue d’appuyer les efforts soutenus du gouvernement à harmoniser les normes en matière de pollution atmosphérique d’origine automobile et d’émissions de gaz à effet de serre avec celles des États-Unis, et ce, conformément aux objectifs du plan d’action du Conseil de coopération Canada–États-Unis en matière de réglementation », a mentionné Mark Nantais, président de l’Association. L’annonce d’aujourd’hui sur la mise en œuvre de normes d’émissions du groupe 3 plus strictes repose sur les progrès que nous avons enregistrés, ce qui est essentiel à l’industrie automobile canadienne, intégrée comme elle l’est, et qui assurera aux consommatrices et aux consommateurs la disponibilité d’un plus grand choix de véhicules à prix plus abordable. La combinaison de normes d’émission du groupe 3 pour les véhicules et d’une concentration inférieure de soufre dans l’essence permettra à la population canadienne, tout comme à leurs voisins des États-Unis, de profiter d’une même qualité de l’air et assurera davantage un bon fonctionnement des technologies avancées de contrôle des émissions pour les véhicules de l’année modèle 2017 et des années suivantes. »

 

Suivant de près les dernières normes nationales de qualité de l’air ambiant concernant les particules fines et l’ozone troposphérique annoncées au mois de mai, l’alignement des normes assurant un air plus pur devient la mesure fédérale la plus récente prise au Canada.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut