var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essai routier / Fiat 500x 2016: nouvelle venue italienne – Premier Contact

Fiat 500x 2016: nouvelle venue italienne – Premier Contact

La Fiat 500X est la dernière-née des petites italiennes récemment réimplantée chez nous. Elle s’inscrit dans le créneau des micro-utilitaires, un segment en plein développement et qui, selon les spécialistes, devraient croitre de quelque 107% au cours des prochains mois. Ben sûr, la compétition devient féroce avec le nouveau Mazda CX-3 ou le Honda HR-V, mais la Fiat 500x a des atouts pour les affronter, pour quiconque aime bien la personnalité différente de Fiat.

2016 Fiat 500X Trekking Plus

La Fiat 500X est la dernière-née des petites italiennes récemment réimplantée chez nous. Elle s’inscrit dans le créneau des micro-utilitaires, un segment en plein développement et qui, selon les spécialistes, devraient croitre de quelque 107% au cours des prochains mois. Ben sûr, la compétition devient féroce avec le nouveau Mazda CX-3 ou le Honda HR-V, …

Evaluation Sommaire

Habitacle - Style - 80%
Habitacle - Espace - 70%
Sur la route - Confort - 75%
Sur la route - Agrément de conduite - 75%
Sur la route - Performances - 75%
Économie d'essence - 75%
Hiver (AWD) - 90%

77%

Votre évaluation: 4.5 ( 1 votes)

Bien sûr, elle reprend la silhouette propre à la famille, mais on lui a donné une allure un plus masculine (on espère d’ailleurs qu’elle attirera davantage les hommes que sa petite sœur la Fiat 500) et on lui a insufflé un style nettement plus défini.

Plusieurs versions sont disponibles. La version de base s’appelle Pop, mais au-delà, les versions se diversifient, selon les intentions de l’acheteur. La Sport ajoute des roues de 17 pouces, un écran d’affichage plus grand mais surtout un sélecteur de mode qui permet d’opter pour une conduite régulière ou plus sport, ce qui affectera notamment la réponse de l’accélérateur.

La Lounge ajoute la caméra de recul, l’aide au stationnement, les sièges au recouvrement de cuir, les sièges ajustables électriquement et le volant et les sièges chauffants.

Ceux qui préfèrent le look plus sportif opteront plutôt pour les déclinaisons Trekking. La Trekking et la Trekking Plus rejoignent plutôt les Sport et les Lounge en matière d’options, mais affichent un look différent, ajoutant notamment des boucliers plus évidents à l’avant et à l’arrière.

QUOI SURVEILLER?

La Fiat 500x n’a pas, à première vue, de défauts héréditaires évidents. Il faudra cependant se méfier, puisque la boite automatique dont on l’a affublé a déjà fait l’objet de nombreux commentaires négatifs, et elle donne parfois l’impression de multiplier les changements de rapports sans raison précise.

En revanche, si on achète une 500x, c’est d’abord une question de design et de ce point de vue, De face, la 500X ressemble à s’y méprendre à sa sœur ainée. Les phares ronds, les ailes rebondis, le capot arrondi sont des signes distinctifs qui ne trompent pas. Du côté de chez Fiat, on est d’ailleurs particulièrement fier de cette ressemblance à s’y méprendre.

MODÈLES CONCURRENTS

Dans un créneau en plein développement, la Fiat 500X a affaire à forte partie. Le Mazda CX-3 et le Honda HR-V sont les deux plus récents compétiteurs, mais ils ne sont définitivement pas les seuls. Le Nissan Juke et le Mini Countryman en font aussi partie, même si ces deux modèles sont offerts en quantité limitée.

En revanche, le Chevrolet Trax et le Buick Encore font aussi des adversaires que le Fiat 500x devra affronter sur le marché.

COMMENT SE COMPORTE-T-ELLE  SUR LA ROUTE?

Si vous croyez vous lancer à l’assaut des routes au volant d’une voiture sportive, détrompez-vous. La Fiat 500x et son petit moteur 1,4 litre Multiair de 160 chevaux que l’on connait bien pour l’avoir fréquenté dans la Fiat 500 Abarth. Vif et nerveux dans la Abarth, il éprouve le poids de sa nouvelle carrosserie avec la 500X mais parvient tout de même à tirer son épingle du jeu.

Toutes les versions peuvent se doter du moteur 2,4 litres Tigershark de 180 chevaux, jumelé cette fois à une boite automatique à neuf rapports, et au choix, à la transmission intégrale avec essieu arrière à désaccouplement, un groupe motopropulseur et une technologie partagé aussi avec le nouveau Jeep Renegade.

La boite de vitesse automatique est plus problématique. Dans la version de base, les six rapports font bien le boulot, mais la version neuf vitesses est la moins agréable. On dit avoir apporté les correctifs nécessaires du côté de FCA, mais une vérification s’impose.

Dommage car autrement, la petite 500x s’est avérée amusante à conduire. La direction, sans être sportive est amusante et communicative à souhait. On peut seulement regretter les suspensions un peu trop molles.

EST-CE QU’ELLE EST CONFORTABLE?

Côté confort, la Fiat 500x ne s’impose pas. Il est vrai qu’elle est capable, grâce à son rouage intégral, d’affronter certaines routes un peu plus accidentées, mais les suspensions n’offrent de ce point de vue qu’un support moral. En revanche, en zone urbaine, rien à redire : on ressent bien un petit transfert de poids en freinage appuyé mais rien de sérieux.

Le tableau de bord, moderne, affiche un écran haute définition devant le conducteur, mais un écran dont la taille varie de 5 à 6,5 pouces selon la version retenue. Outre les affichages radio, l’écran est aussi le lieu central des informations de navigation si votre modèle en est équipé, et est doté d’un écran tactile pour les plus grands formats. Un bon mot pour la connectivité à mains libres avec le téléphone qui s’est avérée l’une des plus instinctives à utiliser.

EST-CE QU’ELLE EST SPACIEUSE?

Plus que sa sœur 500 ce qui est une bonne nouvelle. Malgré les dimensions relativement réduites de la voiture, il faut bien avouer que le dégagement pour quatre passagers n’est pas un problème. La ligne de toit surélevée et l’empattement plus long permettent un peu plus de liberté.

Quant à l’espace de chargement, il n’a rien d’extraordinaire. Les 51,5 pieds cube de l’espace cargo sont suffisants, mais se multiplient surtout en raison de la haute silhouette de la voiture. Une bonne note cependant pour les banquettes arrière qui se replient et se divisent 60/40 pour plus de logeabilité.

CONCLUSION

Difficile d’évaluer la consommation de la petite 500X. Le moteur est certes connu, mais le poids supplémentaire de la voiture nécessitera un essai plus exhaustif, et les cotes de consommation de la compagnie ne sont pas encore officielles. Pour le reste en revanche, la Fiat 500x a de quoi plaire.

En fait, si ce n’était que de moi, elle pourrait bien prendre la place de la 500L sans trop de difficultés.

Images Fiat 500X

« ]

 

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut