var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Premier essai Mercedes-Benz GLC Coupé 2017 : variante obligatoire

Premier essai Mercedes-Benz GLC Coupé 2017 : variante obligatoire

Lors de notre essai routier du Mercedes-Benz GLC Coupé 2017 dans le nord de l’Italie la semaine dernière, je ne pouvais m’empêcher de remettre en question la pertinence du modèle, malgré le fait qu’en terme d’agrément de conduite, de confort, de performances et de qualité globale, il n’a rien à se reprocher.

Essai routier Mercedes-Benz GLC Coupe 2017 (31)

Lors de notre essai routier du Mercedes-Benz GLC Coupé 2017 dans le nord de l’Italie la semaine dernière, je ne pouvais m’empêcher de remettre en question la pertinence du modèle, malgré le fait qu’en terme d’agrément de conduite, de confort, de performances et de qualité globale, il n’a rien à se reprocher. C’est que le …

Evaluation Sommaire

Confort - 88%
Performance - 80%
Espace - 75%
Style intérieur - 80%
Style Extérieur - 90%
Innovation - 92%

84%

Note globale

Votre évaluation: 4.45 ( 1 votes)

C’est que le GLC Coupé, comme son rival premier le BMW X4, est une version moins utilitaire d’un véhicule dont le but premier devrait être la polyvalence. Nous parlons ici d’un VUS, et un VUS se doit d’offrir principalement de l’espace de chargement, non? C’est ce qui le démarque d’une berline n’est-ce pas? Si seulement c’était si simple.

Les constructeurs de voitures de luxe doivent se plier à la réalité que les décisions d’achat des consommateurs sont dictées autant par les considérations pratiques que par des besoins plus émotionnels, par exemple celui de conduire un véhicule à la silhouette sportive, de se démarquer et d’être différent… ou parfois tout simplement celui d’impressionner les voisins.

Peu importe la source de votre intérêt envers le Mercedes-Benz GLC Coupé 2017, ce qui compte ultimement est qu’il s’agit d’un très bon véhicule qui offrira à son propriétaire tout ce dont il s’attend d’un véhicule portant l’étoile d’argent sur sa calandre, sans pour autant exiger trop de compromis au niveau de l’espace de chargement.

Et c’est peut-être là son plus grand atout, car malgré mes questionnements concernant son aspect logique, le fait demeure qu’il offre 500 litres d’espace de chargement derrière les sièges arrière contre 550 litres pour le GLC traditionnel, et 1 400 litres une fois la banquette arrière rabattue contre 1 600 litres. L’espace pour la tête aux places arrière n’est pas sérieusement hypothéqué non plus.

Il est vrai aussi que d’un point de vue esthétique, le GLC Coupé a beaucoup de personnalité, plus du moins que le GLC normal qui est plus anonyme. La variante Coupé est plus large et plus longue tout en étant plus basse. Elle ressemble à s’y méprendre au GLE Coupé ce qui est un compliment à mon avis. Ses jantes de 19 pouces de série confèrent une touche de sportivité tandis que les 20 pouces en option agrémentent vraiment le design du véhicule, lui donnant une allure agressive qui lui sied très bien.

Essai routier Mercedes-Benz GLC Coupe 2017 (31)

À l’intérieur, le design du GLC Coupé 2017 est pratiquement identique à la Mercedes-Benz Classe C ainsi qu’au GLC que nous connaissons déjà. Visuellement, il s’agit d’une réussite tandis qu’au niveau ergonomique, il faut souligner la possibilité de naviguer le système d’infodivertissement de plusieurs façons : la molette entre les deux sièges, le pavé tactile situé au-dessous de cette même molette, ou encore quelques commandes sur la console centrale. Cela fait en sorte qu’après quelque temps, les propriétaires trouveront le tout assez intuitif et facile à utiliser au quotidien.

Il manque un peu d’espace de rangement facilement accessible pour les trucs que l’on ne veut pas nécessairement garder dans nos poches comme le portefeuille, les clés ou le cellulaire, mais sinon l’ensemble est plus intéressant à mon avis que le BMW X4 en termes de design.

Un VUS Coupé tout de même économique

Le Mercedes-Benz GLC Coupé 2017 sera proposé avec quelques choix de moteurs, mais lorsque le modèle fera son entrée sur le marché en version GLC 300, il sera propulsé par un moteur quatre cylindres turbo de 2,0 litres développant 241 chevaux et 273 lb-pi de couple. Cette motorisation, que l’on retrouve dans plusieurs autres modèles de la marque, propose des performances honnêtes combinées à une consommation d’essence plus que raisonnable. Nous n’avons pas encore les données en matière de consommation, mais elles devraient ressembler à celles du GLC actuel (11,1 litres aux 100 kilomètres en ville et 8,5 litres aux 100 kilomètres sur l’autoroute).

Essai routier Mercedes-Benz GLC Coupe 2017 (31)

Les accélérations ne sont pas foudroyantes, mais elles sont assez vives pour mettre le conducteur en confiance tout en permettant de dépasser avec assurance.

Le marché canadien aura également droit au GLC 300d qui sera alimenté par un moteur diesel de 2,1 litres développant 200 chevaux et 369 lb-pi de couple. Son couple impressionnant fait en sorte qu’il réagit rapidement dès que l’on frôle la pédale droite, et ses performances ressemblent à celles livrées par le moteur de 2,0 litres, mais avec une consommation qui devrait être encore plus intéressante que ce dernier.

Mentionnons également qu’une version hybride enfichable offrant 34 kilomètres d’autonomie en mode 100 % électrique pourrait voir le jour au cours des 18 prochains mois. Nous attendrons cependant la confirmation de l’arrivée ce modèle avant de l’explorer d’avantage.

La famille GLC Coupé aura également dans ses rangs le GLC 43 AMG. Avec ce dernier l’emphase est moins sur l’économie de carburant et beaucoup plus sur les performances en raison du moteur V6 biturbo de 3,0 litres développant 362 chevaux et 384 lb-pi de couple.

Le Mercedes-Benz GLC Coupé 2017 propose une conduite équilibrée entre confort et dynamisme. Sans être aussi pointu que le X4, il est plus raffiné et selon moi mieux adapté à la conduite qu’adopteront les propriétaires. De plus, il est possible d’ajuster son comportement grâce au système Dynamic Select qui offre deux modes plus sportifs (Sport et Sport+) en plus d’un mode Eco destiné à améliorer l’économie de carburant.

Essai routier Mercedes-Benz GLC Coupe 2017 (31)

Nous avons eu l’occasion d’évaluer le véhicule en mode Sport+ sur des routes beaucoup plus sinueuses que ce à quoi nous sommes habitués ici, et le GLC Coupé 2017 s’est montré à la hauteur tandis que la sonorité provenant de l’échappement n’était pas vilaine du tout.

Il est donc en mesure de combler plusieurs besoins différents, tout en demeurant relativement polyvalent malgré sa silhouette assurément plus remarquable. La recette est donc à point, et je crois que nous serons surpris par la popularité du GLC Coupé, comme nous avons tous été surpris par la popularité de son grand frère, le GLE Coupé.

Images Mercedes-Benz GLC Coupé 2017

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';