var make ='';var sponsor ='';

Essai Routier Mazda3 Skyactiv 2013

Lorsque la Mazda3 a fait son apparition sur le marché automobile en 2004, le peuple Québécois a rapidement fait de celle-ci l’une des voitures les plus vendues dans la belle province. Son dynamisme, son agilité et sa performance étaient supérieurs à n’importe quelle voiture compacte disponible lors de son lancement. La Mazda3, en combinaison avec la Mazda6 apparue l’année précédente, a permis à Mazda de se retrouver de nouveau parmi les constructeurs les plus profitables de la province.

Photo: Mazda

Photo: Mazda

Bien sûr, avec un tel succès vient la nécessité de se surpasser lorsque vient le temps de renouveler ses modèles ou encore de minimiser les changements afin de ne pas nuire à ce succès. Or, cela explique peut-être pourquoi la première génération de la Mazda3 n’a reçu que très peu de modifications entre 2004 et 2009, une éternité dans le domaine automobile, quoique les ventes n’aient pas semblé souffrir plus qu’il ne le faut.

Mais voilà qu’en 2009 apparait, avec son grand sourire, la seconde génération de la Mazda3. En effet, le modèle actuel abhorre une large calandre non peinturée qui donne la distincte impression que la voiture nous sourit et qu’elle est heureuse de nous voir! Il faut dire que Mazda a procédé à quelques changements en 2011 afin de réduire cette impression.

Au-delà des considérations esthétiques, la Mazda3 peut être équipée depuis 2012 de la technologie Skyactiv qui vise à non seulement améliorer l’économie de carburant, mais également à modifier l’image de la Mazda3 en tant que voiture assoiffée. Car si Mazda reçoit généralement que des éloges en ce qui concerne sa voiture compacte, il n’en demeure pas moins que la frugalité de la voiture n’était pas son point fort.

La technologie Skyactiv est relativement simple à expliquer et à comprendre. En premier lieu il faut savoir qu’on ne parle pas uniquement d’un type de moteur ou une transmission particulière, mais bien d’un ensemble d’améliorations apportées à ceux-ci ainsi qu’à  d’autres composantes de la voiture comme le châssis par exemple. Le but est de rendre l’ensemble plus efficace et de réduire les pertes d’énergie afin d’améliorer l’économie de carburant certes, mais la performance de la voiture également.

Le moteur de la Mazda3 Skyactiv 2013 bénéficie d’un taux de compression exceptionnellement élevé de 13:1 ce qui, concrètement, veut dire que le moteur requiert moins de carburant afin d’atteindre la température de combustion requise pour son fonctionnement.

Par contre, un taux de compression élevé peut occasionner un cognement au niveau du moteur en raison de la chaleur omniprésente dans la chambre de combustion. Voilà pourquoi la Mazda3 Skyactiv est équipée d’un système d’échappement 4-2-1 visant à prévenir cette éventualité.

Ensuite, les ingénieurs se sont concentrés à améliorer la performance de la transmission. Le résultat est des changements de rapports plus courts et plus rapides, permettant encore une fois une conduite plus efficace.

Photo: Mazda

Photo: Mazda

Il faut savoir que la technologie Skyactiv de la Mazda3 2013 n’est pas identique à celle employée sur le VUS Mazda CX-5. En réalité, la direction de Mazda a quelque peu accéléré la mise en marché de la compacte. Voilà pourquoi nous ne retrouvons pas les mêmes caractéristiques de réduction de poids dont bénéficie le CX-5 dans la Mazda3. Mais cela devrait être corrigé lors du lancement de la Mazda3 de 3e génération.

Mettons de côté les termes techniques pour un moment et concentrons-nous sur les résultats nets.  Selon Mazda, une 3 équipée de la technologie Skyactiv voit sa consommation de carburant chuté de quelques 15 %. Malheureusement, notre semaine d’essai routier s’est déroulée au beau milieu de mois de janvier et l’indicateur de température de la voiture n’a jamais affiché mieux que -9 degrés. Disons que ce ne sont pas les conditions idéales pour se faire une idée de la consommation d’essence d’une voiture. Mais nous y reviendrons.

Habitacle

Dès l’ouverture de la portière, les sièges en cuir de notre voiture d’essai donnaient à l’habitacle un style résolument haut de gamme. Si vous n’aimez pas le cuir ou choisissiez de ne pas équiper votre Mazda3 de cette option, vous aurez tout de même droit à un tableau de bord et un volant à la fois sportif et moderne ainsi qu’une console centrale qui serait à sa place dans une voiture de luxe. Bref, c’est réussi sur toute la ligne.

Photo: Mazda

Photo: Mazda

Par contre, la Mazda3 nous a quelque peu déçus en ce qui concerne les espaces de rangement. L’espace disponible dans la portière est acceptable sans plus, tandis que l’absence d’un compartiment entre la console centrale et le bras de transmission vous oblige à vider vos poches dans l’espace sous l’appui-bras.

Au moins les passagers avant ne manquent pas d’espace pour la tête et les jambes, tandis que l’espace à l’arrière est dans la bonne moyenne. Pour ce qui est du coffre, évidemment la version sport vous offre plus de fonctionnalité avec son hayon, mais dans les deux cas, l’espace est utile et devrait répondre aux besoins des acheteurs de voitures compactes.

Sur la route

Comme mentionné précédemment, la Mazda3 Skyactiv 2013 voit sa puissance et son couple augmenté de 7 chevaux (155 ch @ 6000 tr/min) et 13 lb-pi (148 lb-pi @ 4100 tr/min) respectivement par rapport au modèle standard. On s’attend donc à plus de « punch », mais ultimement, ont fini par se questionner où ce gain de puissance a-t-il bien pu aller.

Nous n’avons pas été en mesure de faire mieux que 9.8 secondes pour le traditionnel 0-100 km/h tandis que les reprises ne semblent pas plus vives que la Mazda3 sans technologie Skyactiv. On se demande si la faute ne repose pas sur la transmission automatique 6 vitesses. En effet, les ingénieurs de Mazda, en voulant réduire la consommation de carburant, ont créé une boite de vitesse qui s’adapte moins bien aux accélérations.

Est-ce que le dynamisme s’améliore avec la transmission manuelle? Nous n’avons pas été en mesure de vérifier, mais quelques collègues semblent affirmer que oui.

Photo: Mazda

Photo: Mazda

Malgré tout, la transmission automatique 6 rapports de la Mazda3 est l’une des plus douces de la catégorie. Les changements se font sans heurts et sans brusquer les passagers. Mazda a voulu combiner les meilleurs éléments d’une boite CVT ainsi qu’une transmission à double embrayage et à cet égard c’est réussi.

Il ne faut pas oublier non plus la sensationnelle tenue de route de la Mazda3, Skyactiv ou pas. C’est d’ailleurs sa force principale et ce qui explique en grande partie son succès. La voiture colle littéralement à la route tandis que la direction est directe et prévisible. Dans les courbes, nous avons apprécié la Volkswagen Golf TDI, nous avons aimé la Hyundai Élantra GT, mais nous avons adoré la Mazda3.

Ce qui est encore plus intéressant est que cette agilité en conduite dynamique ne rend pas la Mazda3 Skyactiv 2013 inconfortable.  La grande majorité de nos essais routiers se déroulent dans la région de Montréal ce qui nous permet de juger rapidement du confort d’une voiture. Dans le cas échéant, nous pouvons témoigner de la capacité de la suspension à bien absorber les trous, bosses, craques et autres imperfections.

En résumé, la Mazda3 Skyactiv ne nous a pas semblé plus performante que le modèle régulier malgré le gain de puissance. Par contre, l’agrément de conduite était toujours au rendez-vous tandis que le confort s’est amélioré par rapport à la génération précédente.

Écologie

Tel qu’indiqué plus tôt, l’hiver n’est pas un moment propice pour juger de la consommation de carburant d’une voiture. Il serait donc injuste de critiquer la Mazda3 Skyactiv 2013 pour ne pas avoir réussi à consommer 5.1 litres aux 100 kilomètres sur autoroute tels que promis par le manufacturier. En fait, nous n’avons pas fait mieux que 6.8 l/100 kilomètres lors d’un trajet aller-retour Montréal-Sherbrooke tandis que la conduite en ville nous a vues frôler les 9 litres aux 100 kilomètres.

Photo: Mazda

Photo: Mazda

En réalité, ce n’est pas mal pour une conduite de janvier. De plus, une étude approfondie de la technologie Skyactiv laisse croire que celle-ci n’aura pas de difficulté à combler les conducteurs en quête d’économie de carburant lorsque les conditions seront plus favorables. Pourquoi? Tout simplement parce qu’elle ne fait pas appel à une technologie complexe ou à des systèmes que seuls des ingénieurs peuvent comprendre.

Non. La technologie Skyactiv est toute simple et attaque diverses composantes de la Mazda3 afin d’améliorer leurs efficacités. Tandis que d’autres manufacturiers ont décidé de révolutionner le fonctionnement de l’automobile,  les ingénieurs de Mazda croient que l’on peut encore améliorer la voiture d’aujourd’hui afin de la rendre plus économique et plus écologique. Et ils ont raison.

Conclusion

La Mazda3 demeure l’une des meilleures voitures de sa catégorie. S’il est vrai que vous pouvez confirmer cette affirmation en lisant les divers essais du modèle, vous pouvez également jeter un coup d’œil par la fenêtre. Si vous avez une route près de votre domicile et que vous êtes en milieu urbain, il a de fortes chances que dans les 5 prochaines minutes, il passe une Mazda3.

Elle avait un grand défaut : sa consommation d’essence. La technologie Skyactiv vient corriger le tir et permet à la Mazda3 2013 de mieux se positionner par rapport à la concurrence. Il est maintenant très difficile de parler en mal de ce modèle.

Lorsque la Mazda3 a fait son apparition sur le marché automobile en 2004, le peuple Québécois a rapidement fait de celle-ci l’une des voitures les plus vendues dans la belle province. Son dynamisme, son agilité et sa performance étaient supérieurs à n’importe quelle voiture compacte disponible lors de son lancement. La Mazda3, en combinaison avec …

Evaluation Sommaire

Habitacle - Style - 75%
Habitacle - Espace - 80%
Sur la route - Confort - 75%
Sur la route - Performance - 75%
Sur la route - Agrément - 80%
Économie d'essence - 85%
Hiver - 65%

76%

Note Globale

Votre évaluation: 4.95 ( 1 votes)

Spécifications Écologiques

CatégorieValeur
Consommation en Ville (litres/100km)7.6 Litres
Consommation sur Autoroute (litres/100km)5.1 Litres
Autonomie Approximative724 km
Réservoir55 Litres
Coût Aller-Retour Montréal-Québec39.25$
Coût du Plein77.00$
Émission CO2 Annuelle2980 kg
Carburantordinaire
Prix de base20 695$

Spécifications Générales

CatégorieValeur
CatégorieValeur
Moteur4 Cylindres, 2.0 Litres
4 Cylindres, 2.5 Litres
Puissance155 ch @ 6 000 tr/min
184 ch @ 5 700
Couple148 lb-pi @4 100 tr/min 185 lb-pi @ 3 250-4 000 tr/min
TransmissionsManuelle 6 rapports
Automatique 6 rapports
0-100 km/h9.8 secondes
80-120 km/h7.4 secondes
100-0 km/hn.d.
Capacité de Remorquage907 kg
Coffre966 à 1 852 litres
Places Assises5
Longueur4 555 mm
Largeur1 840 mm
Hauteur1 670 mm
Empattement2 700 mm
Diametre de Braquage11.2 mètres
Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';