var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Essai routier Chevrolet Cruze hatchback 2017: enfin!

Essai routier Chevrolet Cruze hatchback 2017: enfin!

(Saint-Sauveur, Québec) – La journée en est une de début d’hiver. La neige tombe, mais la température proche du point de congélation la transforme en une gadoue salissante. Pour rouler sur les routes de campagne des Laurentides, il faut alors compter sur beaucoup de lave-glace. Ce genre de conditions est toutefois idéal pour permettre de mettre à l’épreuve la nouvelle Chevrolet Cruze hatchback 2017.

chevrolet-cruze-hatchback-14

(Saint-Sauveur, Québec) – La journée en est une de début d’hiver. La neige tombe, mais la température proche du point de congélation la transforme en une gadoue salissante. Pour rouler sur les routes de campagne des Laurentides, il faut alors compter sur beaucoup de lave-glace. Ce genre de conditions est toutefois idéal pour permettre de …

Evaluation Sommaire

Habitacle - style - 80%
Habitacle - espace - 85%
Sur la route - performances - 75%
Sur la route - agrément de conduite - 70%
Sur la route - confort - 75%
Économie de carburant - 80%

78%

Votre évaluation: 2.24 ( 13 votes)

Évidemment, on ne parle pas ici d’une voiture aux capacités spectaculaires en conditions difficiles. Tout au plus peut-on parler d’une compacte qui tient bien la route, et c’est exactement ce que nous souhaitions tester. Car malgré ses prétentions plus familiales, la Chevrolet Cruze cinq portes s’adresse d’abord à des conducteurs qui maintiendront la majeure partie de leurs activités en ville, là où les conditions ne nécessitent pas une voiture passe-partout.

Esthétique

La Chevrolet Cruze à hayon a un avantage esthétique évident. Bien sûr, elle reprend la partie avant de la Chevrolet Cruze traditionnelle, intégrant à merveille la calandre distinctive de la famille, et le capot plus plongeant se complétant sur des blocs optiques profilés.

Mais dans sa partie arrière, avec son toit légèrement surélevé et son hayon à l’européenne, elle affiche une allure plus raffinée, plus soignée. Il faut dire que nous, Québécois, sommes sensibles à ce genre de véhicule; selon les données de General Motors, 40% du marché des voitures à hayon se situe au Québec, les régions de Vancouver et de Toronto suivant plus loin derrière.

Normal donc que le passage de la petite Chevrolet Cruze hatchback ait suscité quelques regards admiratifs de conducteurs. Mais, contrairement à ce que GM semble croire, ce ne sont pas les jeunes milléniaux qui ont semblé attirés par notre véhicule d’essai. Les têtes souriantes étaient un peu plus grisonnantes que ne le croyaient les représentants du constructeur, qui estime que ce sont les jeunes qui vont se ruer sur leur véhicule.

Pratique

On a donc misé beaucoup sur ces jeunes en préparant la Chevrolet Cruze cinq portes 2017. Outre la silhouette moderne, qui procure une unanimité relative, le design de l’habitacle, la présence d’un tableau de bord épuré mais d’une grande quantité de technologie, tout cela est définitivement tourné vers la génération des 35 ans et moins.

Au menu, la compatibilité Apple Car Play et Android auto, la présence du système OnStar, l’établissement d’un réseau wifi dans la voiture et la mise en place du système Jeune conducteur devraient attirer, à tout le moins, une clientèle plus branchée.

The 2017 Cruze Hatch offers unexpected segment-exclusive technolIl est vrai, cependant, que le Onstar et le wifi exigent des abonnements, mais cela ne semble troubler personne. Quant au système Jeune Conducteur, il s’adresse étrangement aux parents d’adolescents conducteurs et permet de contrôler certains éléments, comme d’empêcher la désactivation des systèmes de sécurité.  Or, corrigez-moi si je me trompe, mais rares sont les milléniaux parents de jeunes conducteurs…

Sous le capot

La puissance de la petite voiture est correcte. Sur les routes sinueuses des Laurentides, les 153 chevaux du petit 4 cylindres turbo 1,4 litre se débrouillaient relativement bien, même si, conjugué à la boîte manuelle, le moteur semblait constamment être  la recherche du bon régime moteur. J’ai beaucoup plus apprécié la conduite au volant de la voiture dotée de la boîte automatique 6 vitesses qui réagissait avec aisance, et sans hésitation.

Notons qu’une motorisation diesel sera bientôt de mise, ce qui devrait considérablement améliorer la disponibilité du couple et rendre la conduite non seulement plus économique, mais aussi un peu plus nerveuse.

Peu de versions

Alors que la Chevrolet Cruze  berline multiplie les versions, la déclinaison hatchback se contente de la LT et de la Premier, cette dernière ajoutant une sellerie de cuir à l’ensemble d’accessoires déjà relativement complet. Précisons quand même qu’un groupe d’option RS peut aussi s’ajouter à l’une ou l’autre des versions, lui conférant une allure légèrement plus sportive, mais n’offrant aucune modification mécanique.

The 2017 Cruze Hatch offers the design, engineering and technoloAvec un prix de base de 20 695$, une économie de carburant estimée à 6,2 litres aux 100 kilomètres (et moins encore en version diesel), un espace de chargement de plus de 1136 litres avec les banquettes abaissées et une conduite tout à fait digne de mention pour une compacte, la Chevrolet Cruze cinq portes a tout ce qu’il faut pour plaire, si vous aimez les voitures américaines. Car malgré les prétentions européennes de sa silhouette, à son volant on ressent définitivement l’attachement à la famille GM.

Malgré tout, elle a ce qu’il faut pour connaître le succès. Chevrolet prévoit que 30% de ses ventes annuelles de Cruze seront pour la version à hayon. Parions qu’elles seront beaucoup plus élevées que cela.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut