var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essai routier / Essai routier Ford Focus SE EcoBoost 2015, grosse surprise

Essai routier Ford Focus SE EcoBoost 2015, grosse surprise

Bon, je dois vous l’avouer dès le début, mes espérences envers la Ford Focus SE Ecoboost 2015 n’étaient pas très hautes. La raison est bien simple, il s’agit de la toute première berline compacte à être livrable avec un 3 cylindres. Dans ma tête, il était certain que ça serait anémique. Affirmer que je m’attendais à un moulin de machine à coudre serait un euphémisme.

Ford Focus SE Ecoboost 2015

Ford Focus SE Ecoboost 2015

Bon, je dois vous l’avouer dès le début, mes espérences envers la Ford Focus SE Ecoboost 2015 n’étaient pas très hautes. La raison est bien simple, il s’agit de la toute première berline compacte à être livrable avec un 3 cylindres. Dans ma tête, il était certain que ça serait anémique. Affirmer que je m’attendais …

Evaluation Sommaire

Habitacle - Style - 70%
Habitacle - Espace - 75%
Sur la route - Confort - 70%
Sur la route - Agrément de conduite - 80%
Sur la route - Performances - 85%
Économie d'essence - 75%
Hiver - 75%

76%

Votre évaluation: 2.86 ( 4 votes)

Dire que je me suis fait remettre à ma place, ça, c’est la réalité. Il est bien vrai que cette petite mécanique mérite sa présence dans le palmarès 2015 des 10 meilleurs moteurs selon Ward’s. C’est 1-0 pour Ford!

Pas juste le 1 litre pour 2015

2015 est de toute évidence une année importante pour la Ford Focus. En effet, on profite aussi d’un léger rafraichissement de la carrosserie. Ce n’est rien de très profond, mais on harmonise la compacte avec sa grande sœur l’intermédiaire Fusion.

Les similitudes se manifestent surtout au niveau de la proue. Les phares s’étirent un peu et se positionnent au-dessus de la nouvelle calandre à la Aston Martin. Naturellement, le bouclier est également refait.

À la silhouette, sur ma version d’essai SE, j’ai eu un ensemble de jupes latérales et même un aileron sur le coffre. Pour ce qui est de l’arrière, on adopte des feux qui ressemblent à s’y méprendre à ceux de la Volkswagen Jetta, mais c’est malgré tout agréable à l’œil à défaut d’être distinctif.

Efficace, mais triste à mourir

La Focus avec ce 1L n’est livrable qu’en version SE. On perd au change l’économique S et l’ostentatoire Titanium. On obtient donc un juste milieu en matière d’équipement, mais je dois avouer de facto que la présentation en noire intégrale est triste à mourir. Ford aurait pu se forcer un peu et mettre quelques accents ici et là de plastique gris pour rompre la monotonie de l’ensemble.

Une fois ce fait assimiler, on peut admirer la configuration générale qui se montre enveloppante avec la console qui descend du tableau de bord vers le levier de transmission. Déjà en 2012 j’aimais ce design, je l’apprécie toujours, mais juste un peu plus coloré!

L’équipement est décent à l’intérieur de la Focus SE EcoBoost. On retrouve un groupe de commodités de base avec les vitres électriques et un régulateur de vitesse. Il y a encore ce détestable SYNC qui ne comprend rien aux commandes vocales qu’on lui dit et qui nous demande constamment de répéter avec un laïus interminable. Depuis le temps que tout le monde critique ce programme, il serait temps que Ford arrête de dormir au gaz et nous fournisse un système de reconnaissance par voix digne de ce nom.

Pour ce qui est du confort, il est préférable de ne pas être d’une taille trop imposante. Avec mes 182 centimètres, les sièges se sont montrées courtes et plutôt incommodants sur de longs trajets. À cela, je dois ajouter que les soutiens ne supportent finalement pas grand-chose en virages.

Étant une compacte, on se doute bien que l’espace est un peu plus compté. C’est effectivement le cas et tout particulièrement à l’arrière. Les dégagements sont restreints pour les jambes et pour la tête là encore, préférablement y asseoir des enfants. Pour ce qui est du coffre, on accède à une ère de 374 litres. Il faut souligner que l’ouverture est suffisamment large, mais sa hauteur pourrait poser problème pour des objets plus encombrants.

Petite magie

L’élément qui rend cette Focus très intéressante est ce microscopique moteur de 3 cylindres de 1 litre. Comme je le disais en introduction, j’avais des doutes qui heureusement ont tous été anéantis. Il est vrai que les 123 chevaux ne sont pas nombreux et que le couple de 125 lb-pi n’est techniquement pas très puissant. Entre ce qu’il y a sur papier et dans la réalité, c’est deux choses. L’aplomb est étonnant et en aucun cas, j’ai eu l’impression d’avoir une si petite mécanique. Les accélérations sont intéressantes sans être démesurées, on voit la magie qu’exécute le turbo sur cet EcoBoost.

Il est certain que les deux premiers embranchements se montrent plus hésitants, mais dès que l’on joue avec les révolutions, il se réveille et ne déçoit pas. Fait particulier, ce moteur n’est livrable qu’avec une seule transmission à six rapports. L’automatique est exclue de l’équation pour le moment. Sur le plan de la commercialisation, il s’agit d’une décision discutable puisque les ventes de ce type de boites sont limitées. Quoi qu’il en soit, elle se manie très bien avec des liens courts et fluides, on prend plaisir à la manipuler.

La grande question concernant évidemment la consommation. Est-ce que cela vaut la peine de perdre un cylindre pour réduire sa facture d’essence? Pour mon essai, j’ai obtenu une médiane de 6.9 litres/100km avec la Ford Focus SE Ecoboost 2015 et la majorité s’est produit sur l’autoroute. À vous de juger, mais je m’attendais à mieux. On doit toutefois considérer que mon véhicule avait encore ses pneus d’hiver, qui une fois enlevés, devrait lui permettre de retrancher près d’un litre aux 100km.

Toujours un tantinet sportif

Il n’y a pas de doute, sa solidité se fait vite sentir lorsque l’on décide d’y aller un peu plus dynamiquement. Le châssis ne bronche pas et se laisse « brasser » sans jamais faillir. Chaque fois que le prend le volant d’une Focus je me rappelle à quel point elle est bien conçue.

La direction suit cette tendance avec sa précision tout en offrant un bon niveau de fermeté en main. Même les suspensions m’ont encore surprise. Elles accordent un bel aplomb, sans faire de concession quant au confort de roulement. Pour ce qui est des freins, un peu plus de mordant serait bien, mais pour un usage quotidien le travail sera fait en un tour de main.

Conclusion

Cette Ford Focus SE Ecoboost 2015 m’a surprise. Je ne m’attendais à rien et j’ai reçu beaucoup, c’est un beau cadeau. Bien que sur le plan technique, elle prouve l’audace de Ford face aux motorisations, le prix peut poser problème. En effet, mais version d’essai était à plus de 26 000 $ ce qui n’est pas donné. À cela, on doit ajouter que les autres variantes viennent avec un L4 de 160 chevaux agréable et presque aussi économique.

Ford Focus SE EcoBoost 2015: 26 231 $

Moteur : L3 1 litre

Puissance : 123 chevaux à 6 350 tr/min

Couple : 125 lb-pi à 5 000 tr/min

Transmission : Manuelle à six rapports

Consommation (Ville) : 8.1 l/100km

Consommation (Route) : 5.9 l/100 km

Consommation (Observée) : 6.9 l/100 km

Images Ford Focus SE Ecoboost 2015

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';