var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Concept Sprinter F-CELL : un VR propre à l’horizon

Concept Sprinter F-CELL : un VR propre à l’horizon

C’est la saison des vacances, ce qui veut dire que les véhicules récréatifs sont un peu plus présents sur nos routes qu’à l’accoutumée. Et l’industrie des VR continue de progresser au chapitre des ventes, les adeptes de cette activité étant de plus en plus nombreux. Mais, pour le moment, ces gros mastodontes de la route – ils ne sont pas tous énormes – n’offrent pas beaucoup d’alternatives à ceux et celles qui veulent s’évader à l’extérieur des grands centres, que ce soit pour un weekend ou une année. Autrement dit, il faut prévoir un bon budget pour abreuver ces véhicules commerciaux transformés en logis temporaire.

Le concept Sprinter F-CELL a peut-être une partie de la solution à cet aspect parfois énergivore relié aux VR. Comme son nom l’indique, le Sprinter F-CELL délaisse sa motorisation turbodiesel au profit d’une motorisation électrique qui carbure aux piles à combustible (fuel cell dans la langue de Shakespeare).

Le prototype de « maison mobile » est équipé de trois réservoirs capables d’accueillir jusqu’à 4,5 kg d’hydrogène à bord, ce qui donne une autonomie de 300 km au véhicule. Les concepteurs de ce VR électrique ont également songé à intégrer un réservoir additionnel à l’arrière, contrairement aux trois premiers qui sont logés sous le châssis. L’ajout de ce dernier fait grimper l’autonomie à 500 km, une distance plus qu’appréciable pour des voyageurs.

La mécanique livre une puissance de 197 chevaux et un couple de 258 lb-pi, ce qui devrait satisfaire les utilisateurs de VR qui ne cherchent pas nécessairement à battre des records de vitesse sur le chemin de l’aventure. Mieux encore, le Sprinter F-CELL est équipé d’un câble de recharge, ce dernier donnant une autonomie entièrement électrique de 30 km, au cas où la station de recharge en hydrogène serait hors de portée.

Évidemment, le prototype est intéressant dans la mesure où l’hydrogène devient une source d’énergie peu coûteuse à produire, ce qui n’est absolument pas le cas à l’heure actuelle.

Rappelons que le constructeur à l’étoile d’argent veut commercialiser une flotte de fourgons entièrement électriques d’ici l’an prochain. La variante à piles à combustible n’a pas d’avenir à court terme, mais sait-on jamais, si la technologie évolue rapidement, l’hydrogène pourrait devenir une solution envisageable.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut