var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Briser le silence des véhicules électriques

Briser le silence des véhicules électriques

Pour plusieurs, le silence de roulement d’une voiture est un critère important lors de l’achat d’un nouveau véhicule. Pour les manufacturiers offrant une voiture électrique, le problème n’est pas d’améliorer le silence de roulement, mais plutôt de rendre les VE plus bruyantes afin que les autres véhicules ainsi que les piétons puissent savoir que vous approchez.

Si vous avez déjà conduit une voiture électrique, vous savez qu’elles ne font pas beaucoup de bruit. Ce silence est dangereux dans un environnement urbain où les gens ne regardent pas toujours avant de traverser la rue. C’est pourquoi l’Union Européenne étudie la possibilité d’obliger les VE à faire du bruit.

À l’heure actuelle, la Nissan Leaf émet un son artificiel. La Fisker Karma que nous avons essayée il y a un an était équipée de petits haut-parleurs à la place d’une sortie d’échappement. Par contre, la Tesla Model S, elle, n’est pas dotée d’une sonorité artificielle.

Selon Elon Musk, PDG de Tesla, les voitures électriques devraient émettre un signal d’avertissement à l’approche d’un piéton, mais elles ne devraient pas être obligées de continuellement faire du bruit.

« Les gens s’attendent à ce qu’une voiture fasse du bruit, car nous avons tous grandi avec le vroom vroom des moteurs à combustion », indiquait Christoph Meier, un ingénieur de son chez Daimler, dans une entrevue récente avec la publication Bloomberg. Ce dernier dirige une équipe de 250 personnes qui ont notamment élaboré la sonorité de la Mercedes-Benz SLS AMG Electric Drive et de la Smart électrique.

Chez Audi, les ingénieurs avaient jonglé avec l’idée d’offrir plusieurs sons différents sur la Audi A3 E-Tron, allant même jusqu’à envisager le bruit d’un oiseau qui gazouille. Au final, ils ont opté pour un bruit plus traditionnel, mais différent d’un moteur à combustion.

Pour le moment, chaque manufacturier adopte une approche différente à la sonorité de ses voitures électriques. Cela pourrait changer si l’UE rend obligatoire le bruit sur un VE. Si tel est le cas, il sera intéressant de voir les différentes sonorités qui seront élaborées par les constructeurs. Il serait même possible que le conducteur puisse choisir le son qu’émet sa voiture électrique, comme c’est le cas avec la Renault Zoe vendue en Europe. Cette dernière offre trois bruits distincts.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut