var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Une alliance entre Ford et Volkswagen est-elle possible?

Une alliance entre Ford et Volkswagen est-elle possible?

 

Markenhochhaus - Volkswagen Brand Tower

Markenhochhaus – Volkswagen | Photo: Volkswagen

Dernièrement, l’industrie automobile a vu l’alliance Renault-Nissan devenir le plus gros constructeur au monde avec l’intégration de Mitsubishi au portfolio du groupe, mais voilà qu’une alliance entre Volkswagen et Ford pourrait repousser les limites de l’entendement, au chapitre de la taille des constructeurs bien sûr!

Pour l’instant, Dearborn est déjà entré dans une phase de mémorandum d’entente avec le géant de Wolfsburg, afin d’explorer le développement conjoint de véhicules commerciaux, mais selon le Detroit Bureau, cette entente pourrait déborder sur d’autres projets communs entre les deux constructeurs. En fait, certains analystes estiment qu’une alliance ou même qu’un échange d’actions serait possible.

Mark Truby, directeur des communications pour Ford, a toutefois refroidi les rumeurs entourant une alliance ou même un échange d’actions en affirmant que ces deux scénarios n’étaient pas sur la table en ce moment.

Pourtant, une union entre Ford et Volkswagen pourrait s’avérer gagnante pour les deux parties, Ford étant le maître incontesté de la camionnette en Amérique du Nord en plus de vouloir mousser son alignement de véhicules utilitaires, tandis que Volkswagen a déjà une présence importante dans des marchés où la marque américaine n’obtient pas autant de succès comme la Chine ou l’Amérique latine. Quant à Volkswagen, le scandale des motorisations diesel a miné la confiance des consommateurs partout dans le monde, surtout aux États-Unis où le constructeur allemand n’était déjà pas le plus populaire.

D’un côté, Volkswagen pourrait profiter de l’expertise de Ford en matière de véhicules utilitaires, tandis que Ford serait fou de ne pas regarder du côté de l’offensive électrique de Volkswagen, un domaine où le constructeur de Dearborn n’est pas encore reconnu comme l’un des meneurs comme Nissan, Chevrolet ou même Tesla.

Il est trop tôt pour connaître le dénouement de cette entente de principe, mais un élément demeure : cette potentielle union entre deux joueurs importants de l’industrie fait jaser.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut