var make ='';var sponsor ='';

20 ans déjà pour smart

Le constructeur smart célèbre ces jours-ci ses 20 ans d’existence, la division de Mercedes-Benz ayant pris naissance juste avant la fin du siècle dernier avec la production des premiers modèles de la voiture urbaine en 1998, et ce, après la présentation de la voiture au Salon de Francfort en 1997.

Ce que peu de gens savent, c’est que cette curieuse compagnie automobile a tout d’abord été imaginée dans les années 70 par les ingénieurs de la marque à l’étoile d’argent. La « voiture du futur » a été dessinée pour la première fois en 1972 avec une longueur totale de 2,5 mètres – la voiture actuelle mesure 2,69 mètres. Toutefois, la technologie de l’époque ne permettait pas de concevoir une citadine aussi petite en respectant les normes de sécurité. Le développement s’est poursuivi dans les années 80, mais pour les mêmes raisons, la microvoiture ne pouvait être approuvée pour la production en série.

C’est au designer Johann Tomforde qu’on doit cette curieuse silhouette, celle-ci ayant tout d’abord pris naissance sous la forme des concepts Eco-Speedster et Eco-Sprinter en 1993. Toutefois, la marque smart n’aurait jamais pu prendre son envol sans la participation de Nicolas G. Hayek, fondateur de la marque de montres suisses Swatch, qui avait déjà indiqué son intention de commercialiser une voiture urbaine en 1989. De fil en aiguille, la compagnie va devenir partie intégrante du géant Mercedes-Benz.

En 2000, smart va lancer une variante décapotable de sa petite Fortwo. Puis, trois ans plus tard, le Roadster et le Roadster Coupe arrivaient sur le marché… européen! Un an après la présentation du Roadster, smart rappliquait avec une smart plus volumineuse, la Forfour, un modèle qui ne fera pas long feu en Europe.

L’aventure de smart au Canada va débuter en 2005 avec la première génération du modèle toujours propulsé par un petit moteur turbodiesel. La deuxième génération de la Fortwo va apparaître en 2007 (2008 chez nous), celle-ci étant plus grande et plus moderne, sans toutefois altérer la recette originale. Puis, en 2014, smart va rappliquer avec le troisième chapitre de sa Fortwo, un modèle qui depuis 2017 est exclusivement disponible avec une motorisation électrique.

Malheureusement, ce virage vert entrepris au Canada, aux États-Unis et en Norvège a considérablement nui aux chiffres de ventes du modèle. Après 20 ans, la marque smart est-elle capable de passer uniquement à la propulsion électrique malgré l’intérêt modéré du public face à une citadine dont l’autonomie annoncée est de 93 km. La question mérite d’être posée, même s’il s’agit d’un anniversaire important pour la marque.

Pour l’instant, on ne peut que souhaiter un bon anniversaire à la division smart!

 

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut