var make ='';var sponsor ='';

10 000 km en Mazda CX-3

L’an dernier, dans la section des meilleurs achats du Guide de l’Auto pour son 50e anniversaire, le Mazda CX-3 avait remporté la palme d’or dans la catégorie des VUS sous-compacts et compact. Il avait alors devancé le Mazda CX-5 et le Subaru XV Crosstrek. Il avait fait l’unanimité pour son allure et le dynamisme de sa conduite.

Mazda CX-3 essai routier

Mazda CX-3 essai routier

Comme pour vérifier et consolider notre décision, j’ai eu la chance de rouler un CX-3 sur plus de 10 000 km. Mon bilan demeure des plus positifs, mais comme rien n’est parfait en ce bas monde, ce petit Mazda souffre de son format et de quelques lacunes mineures.

D’entrée, allons vers les points positifs de petit nouveau au sein de la gamme. Après un succès retentissant avec son CX-5, Mazda a décidé de plonger dans cette nouvelle catégorie qui ne cesse de croître. Mignon comme tout, le CX-3 porte très bien le style KODO. Si sa partie avant reprend l’essentiel des autres produits de la gamme, sa partie arrière plus trapue lui confère une vue d’ensemble plus que réussie.

La présentation de l’habitacle est également dans la note. Les matériaux sont de belle signature tandis que le dessin du tableau de bord est des plus modernes. Les buses d’aération à droite de la nacelle des principaux instruments sont liées par une mince bande de chrome qui vient découper la présentation. Tous les indicateurs sont claires et à porter de vue. Notre version GT était équipée du système affichage tête haute. Chez Mazda, ce système consiste en une petite plaque de verre qui s’élève derrière le volant au démarrage. Vous pouvez modifier son inclinaison selon votre gabarit. Simpliste, mais efficace.

Le système multimédia est aussi simple à utiliser. Il est facile de changer les canaux de la chaîne audio tout en conservant notre attention à la route. Vivement la manette installée sur la console centrale pour effectuer les modifications au système contrairement à la tendance des écrans tactiles.

Mazda CX-3 essai routier

Sur la route, la conduite demeure des plus dynamiques. C’est un point fort de cet utilitaire sous-compacte. La direction est précise et son châssis d’une grande rigidité. Le tout contribue évidemment au plaisir de le conduire.

Pour ce qui est du prix, il demeure des plus concurrentiels. Par chance, à ce chapitre, les Coréens se sont abstenus d’entrer dans ce segment.

Maintenant, passons aux points faibles. Comme nul produit n’est parfait en ce bas monde, le CX-3 affiche quelques faiblesses. Sur le plan des commodités, le dégagement pour les passagers arrière est plus que réduit. Même constat pour le volume de chargement du coffre. Bien sûr, le gabarit du véhicule laisse peu de choix quant à l’aménagement de l’habitacle. Mais pourquoi ne pas monter la banquette arrière sur des rails, comme pour le BMW X1, afin de moduler le volume intérieur selon l’utilisation ? Malgré son charme indéniable quant à sa silhouette, il faut mettre un bémol sur la visibilité arrière. Malgré son format, certaines manœuvres demeurent délicates compte tenu de cette faiblesse.

J’aurais également apprécié quelques chevaux supplémentaires sous le capot. Les accélérations sont peu convaincantes et le moteur se veut quelque peu rugueux dans ce contexte. Une fois la vitesse de croisière atteinte, pas de problèmes! Je dois avouer cependant que sa consommation demeure relativement raisonnable. J’ai réussi un bon 7,3 l/100 en moyenne en utilisation normale. C’est-à-dire à une vitesse permise de 118 km/h sur la route et en observant les règles en ville. Ce chiffre doit diminuer légèrement en mode traction seulement.

Au final, le CX-3 porte un excellent bulletin d’appréciation. Et c’est pour cette raison qu’il gagne des prix à répétition depuis son introduction. Nous avons aimé et avec la nouvelle garantie de 3 ans kilométrage illimité, je me fais fort de le recommander.

Fiche d’évaluation

Modèle à l’essai Mazda CX-3 2016
Version à l’essai GT
Fourchette de prix 20 695 $ à 28 995 $
Prix du modèle à l’essai 28 995 $
Garantie de base 3 ans / illimité
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans / illimité
Consommation (ville/autoroute/observée) 7,3 l/100 combinés
Concurrents Buick Encore, Chevrolet Trax, Nissan Juke, Fiat 500X, Honda HR-V, Jeep Renegade, Kia Soul, Mini Countryman, Mini Paceman, Mitsubishi RVR, Subaru Crosstrek
Points forts
  • Silhouette aguichante
  • Agrément de conduite
  • Tenue de route
  • Aménagement intérieur
  • Garantie
                Points faibles
  • Visibilité arrière
  • Espace pour les passagers
  • Coffre petit

·         Pas de boîte manuelle

Consommation : 7/10 – Il pourrait faire mieux, mais compte tenu du rouage intégral, les résultats sont acceptables.

Fiabilité : 8/10 – Rien à redire sur tous les produits de la marque.

Sécurité : 8/10 –Le CX-3 doit rencontrer les normes actuelles. De plus, son rouage intégral est très efficace.

Agrément : 9/10 – Voilà un utilitaire petit format des plus amusants à conduire.

Système multimédia : 8/10 –Vivement la manette centrale au détriment d’un écran tactile.

Performance : 7/10 – J’aurais accepté quelques chevaux supplémentaires. Il demeure timide au décollage!

Confort : 8/10 – Les sièges offrent un excellent maintien et un grand confort. En vitesse de croisière, il est également silencieux.

Appréciation générale : 9/10 –En résumé, le Mazda CX-3 offre tous les éléments pour séduire. Il a bien quelques lacunes, mais avec certaines corrections mineures, il pourrait demeurer le leader de sa catégorie encore longtemps.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut